Le retour de Da Costa expliqué

Da Costa: Explications sur son Retour

Absent des rangs de l’équipe nationale de hockey sur glace de France pour une période de deux ans en raison de sa carrière en Russie, Stéphane Da Costa s’apprête à réintégrer l’équipe pour les dernières étapes de préparation avant le Championnat du Monde. Cette décision inattendue a été clarifiée par le président de la Fédération Française de Hockey sur Glace, qui a justifié cette dérogation exceptionnelle à la politique habituelle.

Un retour largement anticipé vient de se concrétiser. Depuis un certain temps, l’on spéculait sur la réintégration de Stéphane Da Costa au sein de l’équipe nationale française pour les ultimes préparations avant le Championnat du monde. Lundi, cet ajout a été confirmé avec enthousiasme. Depuis 2018, Da Costa évolue dans le championnat de la KHL en Russie, et bien qu’ayant joué dans la NHL au début de cette décennie, il a été écarté de la sélection nationale française il y a deux ans. Tout comme Thomas Heurtel dans le monde du basketball, son engagement professionnel en Russie pendant le conflit ukrainien a rendu sa sélection impossible. Cependant, la situation s’est retournée lorsque Philippe Bozon a décidé d’inclure cet athlète parisien pour les deux matchs preparatoires contre l’Allemagne, planifiés à Wolfsbourg puis à Weiswasser.

Pierre-Yves Gerbeau, à la tête de la Fédération Française de hockey sur glace (FFHG), a clarifié que cette décision était mûrement réfléchie et revêtait un caractère purement sportif, essentiel pour booster la performance de l’équipe. Les Bleus se préparent à affronter leurs concurrents à Ostrava dans l’espoir d’échapper à la relégation, une menace réelle si l’équipe finit dernière de son groupe. Interrogé par L’Equipe, Gerbeau a admis que la décision de réintégrer Da Costa n’a pas été facile et a nécessité du temps.

Consultations avec la ministre des Sports

Gerbeau n’a pas ménagé ses efforts pour discuter de cette question avec Amélie Oudéa-Castéra, la Ministre des Sports. Il révèle avoir eu des discussions approfondies dès le début du conflit ukrainien, période à laquelle la non-sélection de Da Costa avait été actée. Toutefois, la ministre a laissé la porte ouverte à des exceptions, selon l’évolution de la situation. C’est dans ce contexte particulier que Da Costa, jouant à Ekaterinbourg, a reçu le feu vert pour rejouer sous les couleurs françaises, après avoir abordé directement la question avec la ministre. Un communiqué du ministère des Sports souligné par L’Equipe met en lumière le cas exceptionnel de Da Costa, soulignant sa longue carrière en Russie et les particularités de sa situation sportive.

En effet, avec la NHL, la KHL constitue l’autre grand championnat international, offrant un niveau de jeu élevé. Le ministère a souligné une quête de cohérence dans sa décision, rappelant les directives du Comité International Olympique qui vise à éviter de pénaliser les athlètes qui ne soutiennent pas les actions militaires de la Russie. Tandis que Da Costa et la FFHG exprimaient tous deux le désir de voir ce retour en équipe nationale, Amélie Oudéa-Castéra a donné son aval. Avec la participation confirmée de Pierre-Edouard Bellemare, revenant d’une saison écourtée avec le Seattle Kraken en NHL, l’équipe de France se dirige vers le Championnat du monde armée de ses atouts majeurs.