Antoine Dupont, l’immense objectif

Antoine Dupont vise un objectif immense

Suite à son acte symbolique d’illuminer le flambeau olympique dans la ville de Toulouse, Antoine Dupont aspire à saisir cette opportunité des Jeux Olympiques pour inciter un plus grand nombre de jeunes à s’intéresser et se tourner vers la pratique du rugby.

Le jour était historique pour Antoine Dupont. Il avait l’honneur et la responsabilité d’enflammer la vasque olympique vendredi dernier, dans l’enceinte du stade Ernest-Wallon, marquant l’apogée du parcours de la flamme olympique à travers la ville de Toulouse.

Pour Dupont, figure emblématique du rugby français, cet instant avait une signification particulière. Comme il l’a confié dans une interview à La Dépêche, l’accueil enthousiaste et chaleureux du public renforçait l’importance de ce moment. « L’enthousiasme et la ferveur du public, désireux d’accueillir les jeux, donnaient une force supplémentaire, illustrant l’importance de cette flamme pour démarrer cet événement majeur sur notre territoire. »

L’inspiration olympique selon Dupont

Dans un joli geste de camaraderie, c’est Romain Ntamack, partenaire de Dupont au sein du XV de France et du Stade Toulousain, qui lui a passé la flamme. Dupont raconte ce moment avec légèreté : « Les tribunes étaient en émoi. Nous avons surtout veillé à ne pas échouer dans cette transmission, mais notre bonne entente a garanti un échange sans accroc. Nous n’étions pas vraiment inquiets ! »

Participer aux Jeux Olympiques de Paris en intégrant temporairement l’équipe de France de rugby à 7 n’était pas un rêve de jeunesse pour Dupont, originaire d’Occitanie. Le rugby à 7 n’a intégré le programme olympique qu’en 2016, et cette discipline ne faisait pas partie de ses ambitions initiales. Néanmoins, Dupont voit dans cette participation une opportunité d’inspirer la nouvelle génération. « Le rugby à 7 étant relativement nouvel olympique, notre génération n’avait pas spécialement cet objectif en tête. Maintenant, cela peut devenir un objectif de carrière, pas seulement pour les joueurs actuels mais aussi pour inspirer les jeunes. Si l’olympisme peut éveiller des rêves et encourager des vocations dans le rugby, alors c’est une grande victoire ! »