Les Guerrières au septième ciel !

Guerrières triomphent et atteignent le septième ciel!

Au cours du premier match de la finale qui s’est déroulé dans les Landes, l’équipe de Villeneuve-d’Ascq a su s’imposer avec brio. Poursuivant sur leur lancée, elles ont brillamment conclu la compétition vendredi, au Palacium, en dominant largement Basket Landes avec un score impressionnant de 114 à 88 devant les supporters de ce dernier. Cette victoire marque pour les joueuses du Nord leur second sacre en tant que championnes de France, réitérant ainsi leur succès de 2017.

Le club de Villeneuve-d’Ascq a repris la couronne dans le championnat de la LFB, succédant à l’ASVEL, détrônée de son titre la saison passée. Cette victoire, acquise devant leur propre public au Palacium vendredi soir avec un score sans appel de 114-88 contre Basket Landes, marque la seconde consécration nationale pour l’équipe nordiste. Les adversaires, déjà vaincus une première fois (70-66) lors du premier match de cette finale, n’ont pu qu’assister à la suprématie des villeneuvoises lors de cette rencontre décisive.

Le vendredi en question, celles qui sont affectueusement surnommées les « Guerrières » ont offert une démonstration de force, s’accordant un succès incontesté sept ans après avoir décroché leur première étoile. Cette victoire a été d’autant plus remarquable que l’équipe a dû se passer des services de Kennedy Burke, meilleure joueuse de la saison régulière, absente pour des engagements aux États-Unis avec le New York Liberty. Malgré cette perte, Villeneuve-d’Ascq, déjà dominatrice durant la saison régulière, a su élever son niveau de jeu pour clôturer une année remarquable en démantelant Basket Landes lors de la finale.

Kariata Diaby, la MVP incontestée des finales

L’ESBVA a véritablement dominé le championnat cette année, un fait que le public du Palacium a pu constater et célébrer vendredi avec une joie non dissimulée. En effet, face à des adversaires impuissantes, l’équipe a brillé grâce à plusieurs de ses joueuses phares. Kamiah Smalls a marqué de son empreinte la rencontre avec un record personnel de points en play-offs (24 points), bien soutenue par Shavonte Zellous, également auteur de 24 points, et Janelle Salaün (12 points, 11 rebonds). La performance exceptionnelle de Kariata Diaby, qui a inscrit 20 points, capté 9 rebonds et distribué 2 passes, lui a valu le titre logique de MVP des finales, une distinction méritée pour cette joueuse ayant grandement contribué au premier titre de Villeneuve-d’Ascq depuis 2017. Cette victoire, qui s’accompagne d’un record de points dans l’histoire des play-offs de la LFB, confirme la position prédominante du club non seulement en France mais aussi sur la scène européenne, avec une finale d’Euroligue malheureusement perdue.

Cette consécration est aussi le fruit du travail acharné de l’entraîneur Rachid Meziane, ancien champion avec la Belgique, qui aspirait à remporter ce premier titre avec l’ESBVA. Cet accomplissement, qu’il attendait avec impatience, ajoute une prestigieuse ligne à son palmarès et ouvre la porte à de futures victoires pour l’équipe nordiste.