Qui est la compagne de
Kevin Mayer ?

Kevin Mayer : qui est sa compagne ?

Animé par l’ambition de se distinguer lors des prochains Jeux Olympiques qui se tiendront à Paris, Kevin Mayer a la chance d’être épaulé tant dans sa vie amoureuse que dans sa carrière sportive. Delphine Jariel, qui joue le double rôle de compagne et de physiothérapeute, se tient à ses côtés.

Lors du Decastar à Talence en 2018, la présence de la partenaire de Kevin Mayer a capté l’attention suite à une scène de célébration émouvante où le décathlonien, tout juste recordman du monde, a spontanément pris dans ses bras une jeune femme blonde, athlète elle aussi, sous les feux des projecteurs. Cette dernière, connue par les fans d’athlétisme pour sa performance, a soudain été vue sous un jour différent.

Delphine Jariel, c’est son nom, s’était fait connaître sur la scène de la planche à voile, où elle a brillé en remportant plusieurs titres nationaux et même européens dans les catégories jeunes. Néanmoins, malgré son talent indéniable, la course aux Jeux Olympiques lui fut barrée par l’excellence de Charline Picon, unique véliplanchiste française à ramener l’or à Rio en 2016 et l’argent à Tokyo en 2020. Cette compétitrice hors pair a toutefois tiré parti de son parcours sportif pour intégrer des institutions prestigieuses telles que le Creps de Montpellier, puis le pôle France de Marseille.

## Ellle est devenue sa kiné

C’est à Montpellier que le destin de Delphine croise celui de Kevin Mayer. Leur rencontre véritable a lieu durant les « Etoiles du Sport » en hiver 2016, occasion à partir de laquelle leur complicité se transforme en une romance. Leur relation, bien plus qu’une simple affaire de coeur, s’étend désormais au cadre professionnel. En effet, huit ans après leur rencontre, Delphine est devenue la kinésithérapeute attitrée du décathlonien depuis l’hiver 2022, se positionnant ainsi comme une personne clé dans la vie et la carrière de l’athlète.

Delphine a toujours apprécié l’attitude de Kevin, appréciant la constance de son comportement, tant en public que dans l’intimité de leur vie. Avant les championnats du monde de Doha, elle louait déjà l’équilibre qu’il savait maintenir malgré la pression médiatique et sportive. « Il garde constamment les pieds sur terre, gère son image avec une grande humilité. Le Kevin que le public voit est identique à celui que je côtoie au quotidien, avec peut-être un petit côté encore plus espiègle en privé », confiait-elle.

Même face aux épreuves, Delphine reste convaincue de la force mentale de Kevin, de sa capacité à rester imperturbable et à garder le cap, sûre qu’il saura se dépasser pour les attentes placées en lui pour Paris, cet été. Toutefois, sa participation reste conditionnée à ses performances aux championnats d’Europe qui se déroulent actuellement à Rome.