Le Queen’s féminin de retour au calendrier 2025

Queen’s féminin revient au calendrier 2025

L’Association des Femmes Tennismen (WTA) a récemment annoncé le programme de ses compétitions pour la saison à venir, mettant en avant la réintégration du tournoi sur gazon du Queen’s dans son calendrier, évènement qui n’avait pas eu lieu depuis l’année 1973.

Une époque attendue depuis plus d’un demi-siècle est sur le point de renaître pour le tennis féminin, avec le retour annoncé du tournoi du Queen’s. En effet, après une absence de plusieurs décennies depuis sa dernière édition en 1973, les joueuses de tennis parmi les plus talentueuses du monde s’apprêtent à fouler à nouveau l’herbe londonienne lors de la semaine du 9 juin 2025 pour un tournoi classé WTA 500. L’histoire se rappelle les triomphes de légendes telles que Margaret Court ou encore Chris Evert pendant ses précédentes éditions, qui se sont étendues de 1961 à 1973.

Ce tournoi prend le relais de la compétition d’Eastbourne, qui voit son statut diminuer au profit de la catégorie WTA 250, et aura lieu juste avant Wimbledon, partageant la période avec un tournoi ATP 250. La question de la condition du gazon londonien reste en suspens, du fait que le tournoi masculin du Queen’s se déroulera parallèlement.

## Focus sur la France et ses trois compétitions

Pour la saison à venir, le calendrier de la WTA fait état de 50 tournois prévus dans 26 pays différents. Parmi les ajustements majeurs par rapport à l’année 2024, outre le retour très attendu du tournoi du Queen’s, l’agenda révèle le décalage d’une semaine du tournoi sur gazon de Nottingham, programmé pour le 16 juin, ainsi que l’extension à douze jours des compétitions WTA 1000 au Canada et à Cincinnati, alignant leur durée sur celle d’autres grands tournois comme ceux d’Indian Wells, Miami, Madrid, et Rome.

Steve Simon, président et directeur général de la WTA, voit dans ce calendrier 2025 une occasion de captiver l’attention d’une communauté mondiale de fans estimée à un milliard de personnes, avec l’ambition affirmée de maximiser l’expérience autour du tennis féminin depuis les premières compétitions en Australie jusqu’au Masters de Riyadh. Pour le circuit féminin, la présence en France restera inchangée par rapport à l’année précédente, promettant une nouvelle escale à Roland-Garros ainsi que deux autres tournois sur terre battue à Rouen (WTA 250) la semaine du 14 avril et à Strasbourg (WTA 500) la semaine du 18 mai, enrichissant ainsi le calendrier tennis en territoire français.