Djokovic, le choix que personne n’avait vu venir…

Djokovic: Choix Surprenant et Inattendu

Différent de ses pratiques habituelles, Novak Djokovic ne bénéficiera pas d’un jour de pause avant de participer à Roland-Garros. Le leader du classement mondial se mesurera à ses adversaires lors du tournoi de Genève la semaine suivante. Il a reçu la troisième invitation, la dernière en date, de la part des responsables du tournoi.

Au début, c’était simplement une rumeur qui s’était répandue autour du lac Léman et dans ses environs. Ni les habitants de la région, ni les journalistes locaux, ni les amateurs de tennis de Genève n’ont initialement prêté foi à cette information. Mais maintenant, c’est confirmé. Novak Djokovic, le leader du classement mondial, fera une halte en Suisse, précisément à Genève, avant de se diriger vers Roland-Garros. Djokovic, qui a été éliminé dès le deuxième tour du Masters 1000 de Rome la semaine précédente par le Chilien Alejandro Tabilo – ce dernier étant parvenu jusqu’en demi-finale et peut-être même au-delà -, a sollicité une invitation de la part des organisateurs du tournoi de Genève. Ils ont bien sûr répondu affirmativement à sa requête immédiatement. Cependant, il faut noter qu’il s’agissait de la dernière invitation sur les trois disponibles, et Djokovic a failli ne pas pouvoir participer au tournoi genevois la semaine suivante, suite à sa demande de dernière minute.

Le détenteur du titre à la Porte d’Auteuil va ainsi effectuer son grand retour dans un ATP 250 après une absence de plus d’un an dans des compétitions de cette envergure. Habituellement, avant un tournoi du Grand Chelem, notamment Roland-Garros, il prenait une semaine de repos pour peaufiner sa préparation. Cette fois, il a décidé de se mettre à l’épreuve en compétition jusqu’à la dernière minute.

Une stratégie risquée déjà éprouvée par Federer…

Si Djokovic venait à gagner le tournoi, dont la finale est programmée le samedi 25 mai, il ne disposerait que de deux à trois jours (selon la planification de son premier match) pour récupérer de son effort en Suisse avant de se lancer dans l’aventure parisienne. Le calendrier semble serré, mais le finaliste du dernier Open d’Australie, ayant participé à seulement quatre tournois en 2024 (à savoir, l’Open d’Australie, Indian Wells, Monte-Carlo, et Rome), semble déterminé à jouer autant que possible pour optimiser ses chances de conserver son titre à Paris.

Trois ans auparavant, Roger Federer, icône du tennis et figure suisse ayant pris sa retraite en septembre 2022, avait lui aussi choisi de passer par le magnifique complexe d’Eaux-Vives avant Roland-Garros. Malheureusement pour lui, il avait dû abandonner avant son quatrième match, contre Berrettini. On peut seulement espérer que Djokovic n’aura pas à faire face à un tel revers.