GP de Monaco: Leclerc ne boude pas son plaisir

GP de Monaco: Leclerc savoure sa victoire

Découvrez ce que les coureurs ont eu à dire après la séance de qualifications pour le Grand Prix de Monaco, une session qui a vu Charles Leclerc s’emparer de la première place, suivi de près par Oscar Piastri et Carlos Sainz Jr.

Charles Leclerc (MCO/Ferrari) – Première place

« Vivre un tour de qualifications à Monaco est une expérience particulièrement plaisante. L’émotion après avoir réalisé un tel tour est unique et me remplit de joie. Je suis extrêmement satisfait de ma performance, et l’excitation est à son apogée. Toutefois, basé sur ce que j’ai pu vivre jusqu’ici, je suis bien conscient que les qualifications ne sont qu’une partie de l’histoire. Elles constituent un avantage indéniable pour la course, mais il est crucial d’assembler toutes les pièces du puzzle le jour de la course. Nous n’avons pas toujours réussi par le passé, mais je sens que l’équipe est désormais plus robuste et mieux préparée. Je suis optimiste quant à notre capacité à accomplir de grandes choses. Mon regard est tourné vers la victoire, et un bon départ sera essentiel. Je souhaite que Carlos Sainz Jr soit juste derrière moi. Si nous parvenons à nous placer en tête et en deuxième positions, nous aurons la possibilité de diriger la course. Ce serait le scénario parfait. Quoiqu’il arrive, ramener la victoire à la maison est impératif. »

Oscar Piastri (AUS/McLaren) – Deuxième position

« Avec une meilleure approximation entre le second demi-tour de mon premier essai en Q3 et la première moitié de mon second essai, j’aurais pu prétendre à la pole position. Néanmoins, de petites erreurs ont fait la différence, d’autant plus que Charles Leclerc s’est montré particulièrement rapide tout au long du week-end. Félicitations à lui pour cela. Être si proche de lui sur la grille est une belle réussite, et la dynamique du week-end est très positive. Un départ efficace sera capital. Prendre la tête d’entrée de jeu facilite en général la gestion de la course sur ce tracé. C’est ce que je vise. Sinon, il faudra élaborer une stratégie judicieuse. Je reste optimiste, bien que doubler ici soit compliqué. Nous sommes bien placés et espérons vivre une excellente journée demain. »

Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) – Troisième place

« Ce résultat marque une amélioration personnelle puisque j’ai rencontré des difficultés pendant tout le week-end, à trouver confiance dans la voiture. Atteindre la troisième place est donc un pas en avant, même si j’aurais préféré me battre pour la pole. Charles Leclerc a excellé, tirant le meilleur de notre voiture qui s’est montrée compétitive à chaque instant, je suis donc heureux pour lui. Bien que rapide sur les longues distances vendredi, j’ai rencontré des difficultés sur les courts relais ce week-end, une situation que nous devons analyser. Néanmoins, je reste confiant quant à notre rythme pour la course. Partir de la troisième place n’est pas idéal mais à Monaco, tout reste possible. Notre objectif premier sera la victoire avec Charles dimanche. »

Lando Norris (GBR/McLaren) – Quatrième position

« Comme à l’accoutumée ici à Monaco, c’était un défi. Le circuit est plein de surprises, et flirter avec l’accident est synonyme de pousser ses limites. La frontière entre la maîtrise et l’excès est fine, et une fois celle-ci franchie, l’adrénaline vous envahit, signifiant la fin de l’effort. La clef est de se familiariser avec cette tension et ce risque, ce qui permet de donner le meilleur de soi-même. Ferrari ayant montré une vitesse impressionnante, notamment dans les virages lents, être devant Red Bull et Mercedes est un indicatif de notre bonne forme, ce qui est très encourageant pour nous. »

George Russell (GBR/Mercedes) – Cinquième position

« Je suis ravi, surtout après une journée de vendredi difficile , marquée par un manque de sensibilité et d’importantes vibrations. Ces éléments ne sont pas les bienvenus à Monaco, mais la voiture a évolué positivement pendant les qualifications. Avec un écart si mince de seulement 20 millièmes me séparant de la troisième place, deux places de plus auraient été très avantageuses. Toutefois, l’aspect le plus remarquable reste l’effort colossal de l’équipe, tant à l’usine qu’ici sur le circuit, pour préparer et améliorer la voiture. Ce travail acharné se reflète dans nos résultats. »

Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) – Sixième place

« Les choses se présentent ainsi à Monaco. Nous avons tout tenté, mais atteindre le temps de Charles Leclerc semblait hors de portée. Néanmoins, une place dans le top 3 était envisageable. Nous avons affronté des difficultés avec la voiture, particulièrement dans certains virages qui nous ont empêchés de gagner les précieux dixièmes nécessaires. Se retrouver en sixième position pour la course n’est pas idéal, nous espérons donc que la course devant nous sera mouvementée. Ferrari et McLaren affichent un rythme soutenu. Avec des voitures aussi larges et imposantes, les possibilités de dépassement sont rares. Nous tenterons de rester au contact. Malgré ma position, c’est notre performance qui me déçoit, car nos limitations étaient évidentes tout au long du week-end. Cela a été compliqué, chaque vibreur était un défi. Notre confort dans les virages rapides était la seule consolation, mais la perte de temps dans les sections lentes, spécialement là où la piste est accidentée, était trop pénalisante. »

Pierre Gasly (FRA/Alpine) – Dixième place

« Accéder à la Q3 pour la première fois de l’année est un motif de satisfaction, malgré le fait d’avoir un peu trop flirté avec les limites, notamment en heurtant un mur. Les qualifications à Monaco demandent de prendre des risques. Malgré une aspiration à mieux, je me considère satisfait du résultat. Hier, un travail acharné et les conseils venus de notre équipe au simulateur à Enstone ont été cruciaux pour améliorer la voiture. Connaissant le potentiel de Monaco pour surprendre, nous nous sommes positionnés de manière à viser les points demain. Une longue course nous attend, et nous nous préparerons à tous les scénarios envisageables avec l’objectif de marquer pour l’équipe. »

Esteban Ocon (FRA/Alpine) – Onzième position

« La journée fut intense à Monaco, et je ressens un sentiment partagé. D’un côté, il y a du positif, puisque nous avons significativement amélioré la voiture, nous plaçant en mesure de viser un top dix en qualifications. Nous sommes passés à travers la Q1 sans encombre, mais une erreur de ma part, un blocage de roue au premier virage pendant mon meilleur tour en Q2, a probablement annihilé nos chances d’accéder à la Q3. Pourtant, nous avions le rythme nécessaire ; chercher les limites pose toujours le risque d’erreur. Démarrant juste en dehors des places attribuant des points, Monaco reste une piste offrant des opportunités. Nous sommes déterminés à tout donner dès le départ afin de conquérir des points pour l’équipe. »