Privé de son carnet de notes, le co-pilote d’Elfyn Evans utilise son smartphone

Co-pilote d’Elfyn Evans utilise smartphone après perte de carnet de notes

Suite à un oubli de son livret de notes à l’entame de la sixième étape spéciale du rallye du Portugal, Scott Martin s’est retrouvé dans l’obligation d’utiliser une version numérique sauvegardée sur son téléphone intelligent pour guider Elfyn Evans sur les derniers tronçons de la journée du vendredi.

Une mésaventure assez inhabituelle est survenue à Elfyn Evans et Scott Martin durant le rallye du Portugal. Le début difficile de l’épreuve pour le binôme britannique n’a été qu’un avant-goût de ce qui les attendait, lorsque Martin réalisa soudain qu’il avait égaré son précieux carnet de notes. Cet oubli s’est produit juste à la fin de la sixième spéciale, marquant le début de la session de l’après-midi du vendredi. Heureusement, Martin avait prévu un plan B, en ayant une version numérique intégrale de son carnet sauvegardée sur son téléphone, un outil qu’il ne manque jamais d’emporter avec lui dans la Toyota pour les spéciales.

Malgré le défi que représente la consultation des notes sur un écran plus petit, Martin a réussi à guider efficacement Elfyn Evans. Le pilote gallois a exprimé son admiration face à l’adaptabilité de son copilote, mentionnant à Autosport sa surprise et son impression par la performance de Martin, malgré quelques moments d’hésitation dus aux aléas technologiques du téléphone. Evans a trouvé que, dans l’ensemble, cette solution de secours était presque aussi efficace que leur méthode habituelle.

## Martin privilégie le traditionnel papier-crayon

Cet incident a laissé Scott Martin quelque peu gêné, bien qu’il ait été satisfait d’avoir eu un plan de rechange. « L’apprentissage et l’anticipation de l’imprévu ne s’arrêtent jamais, » a partagé Martin, soulignant l’importance d’avoir toujours un plan B en réserve. Il a avoué que toutes les heures passées à numériser et sauvegarder ses notes ont finalement payé, mais cela ne l’a pas complètement convaincu de l’efficacité d’une transition vers le numérique pour les notes de rallye.

Selon lui, malgré l’utilité indéniable de la technologie, le bon vieux papier et crayon restent ses outils de prédilection. Alors que la journée de vendredi s’achevait avec Kalle Rovanperä et Sébastien Ogier au coude-à-coude, séparés seulement par une seconde, les deux étant les champions du monde en titre, les choses se sont compliquées pour Elfyn Evans. Une crevaison lors de la septième spéciale a aggravé sa situation, le reléguant à presque deux minutes derrière ses coéquipiers et à la huitième place du classement général, avant les neuf spéciales prévues le samedi.