Les Bleus battus en Suisse

La défaite des Bleus en Suisse

L’équipe de France a entamé les préparatifs pour le Championnat du Monde 2024 en enregistrant d’abord un succès suivi d’une contreperformance face à l’Italie. Cependant, ce vendredi, ils ont été confrontés à une défaite face à l’équipe suisse, perdant le match par un score de 2 à 0 sur la patinoire de Bâle.

Les Français ont encore des défis à relever. À quelques semaines seulement de l’ouverture du championnat du monde 2024, l’équipe dirigée par Philippe Bozon a joué ce vendredi à Bâle son troisième match de préparation. Victorieux contre l’Italie à Megève, puis défait par la même équipe à Aoste, les joueurs français ont continué leur préparation en affrontant la Suisse dans l’arène de la St. Jakob Arena à Bâle. Sebastian Ylönen, qui fut le gardien titulaire pendant toute la durée du match, a repoussé l’inévitable aussi longtemps qu’il le pouvait.

Cependant, le gardien des Jokers de Cergy-Pontoise a fini par concéder un but à la 12ème minute. C’est sur une passe de Mike Künzle que Taylor Moy a réussi à déjouer la défense du dernier défenseur français. Malgré une bonne résistance en infériorité numérique dans le dernier moment du premier tiers-temps, l’équipe de France n’a pas su capitaliser sur un « power-play » très tôt dans le second, suite à une faute de David Aebischer. En se rapprochant de la demi-heure de jeu, l’équipe suisse a accéléré le rythme.

Une deuxième défaite en trois rencontres pour la France

L’objectif des Suisses était clair : creuser l’écart. Et ils ont réussi leur coup. Cette fois, c’est grâce à l’action conjointe de Marc Marchon et Calin Thürkauf que David Aebischer a pu marquer un second but contre Sebastian Ylönen. Le score est resté inchangé jusqu’à la fin de la pause. Dès l’entame de l’ultime tiers-temps, les Français ont bénéficié de deux minutes en supériorité numérique, suite à une faute de Andres Ambühl pour jeu dangereux avec sa crosse. Néanmoins, l’équipe autour de Sacha Treille n’a pas réussi à déjouer Philip Wüthrich. Philippe Bozon a joué son va-tout en retirant son gardien pour un avantage numérique offensif durant les deux dernières minutes de jeu.

Ce pari audacieux n’a cependant pas porté ses fruits. La Suisse s’est imposée 2-0 dans cette première confrontation, tandis que les deux équipes se retrouveront sur la glace de Bâle dès le samedi suivant. Les Français continueront leur préparation avec deux matchs contre la Slovénie à Cergy-Pontoise, suivis d’un dernier camp d’entraînement en Allemagne, conclu par deux matchs contre l’équipe nationale allemande. Il sera alors temps de se rendre à Ostrava pour le championnat du monde.