Julia Simon, le verdict est tombé

Julia Simon: Verdict Annoncé

Consacrée au sein de l’élite française du biathlon, c’est Julia Simon qui a connu une déconvenue lors de la remise des Chronos d’or, manquant de peu le sacre suprême de championne des champions. Cette occasion lui a été soustraite par Cyprien Sarrazin.

Toutes étaient présentes. En dépit des périodes de repos, Julia Simon, Justine Braisaz-Bouchet, Lou Jeanmonnot, et Sophie Chauveau n’ont pas fait défaut à la cérémonie des Chronos d’Or 2024, événement orchestré par Ski Chrono, le portail spécialisé du Dauphiné. Ce quatuor de championnes de biathlon, ayant réalisé un exploit remarquable par un quadruplé inédit lors du sprint des Mondiux à Novo Mesto, a saisi l’occasion pour immortaliser ce moment par des photographies.

Néanmoins, au moment crucial de la remise du Chrono d’Or en biathlon féminin, Julia Simon se tenait seule. Lou Jeanmonnot, malgré une saison hors du commun, couronnée par le petit globe de la mass start et une admirable seconde place dans la quête du Gros globe de cristal – et ce, malgré quelques absences forcées en décembre causées par le Covid – n’a pas réussi à surpasser sa coéquipière.

## Cyprien Sarrazin, sacré Champion des champions

Bien que l’épuisement ait marqué la fin de sa saison, la contraignant à accepter la cinquième position au classement général de la Coupe du monde et à voir s’éloigner de justesse les globes de la poursuite et de la mass start, sa performance exceptionnelle lors des Championnats du monde à Novo Mesto l’a distinguée. L’athlète originaire des Saisies s’est illustrée comme la souveraine des mondiaux, accumulant quatre titres notamment en sprint et en poursuite, complétés par une médaille de bronze.

Toutefois, cet éblouissant parcours n’a pas été suffisant pour Julia Simon afin de décrocher le prestigieux titre de Champion des champions. Cette distinction a été décernée à Cyprien Sarrazin, qui a impressionné en remportant quatre compétitions de la Coupe du monde, y compris la descente de Bormio ainsi qu’un impressionnant doublé à Kitzbühel. Malgré une blessure et l’annulation de la dernière descente qui l’ont privé de tenter de détrôner Marco Odermatt pour le globe de la descente, le français a su marquer les esprits.