Mondial: La France s’incline avec les honneurs

France s’incline au Mondial avec honneurs

Lors d’une confrontation dénuée de véritable pression, puisque sa place dans la catégorie supérieure était déjà garantie, la sélection nationale masculine française de hockey sur glace a subi une défaite face à la Suède, qui s’est révélée être l’équipe la plus redoutable du championnat du monde jusqu’à présent, avec un score de 3 à 1.

Depuis le début de la semaine, l’équipe nationale de France de hockey sur glace était assurée de conserver sa place parmi l’élite mondiale du hockey, se préparant ainsi à participer au prochain championnat qui aura lieu en Suède et au Danemark. Toutefois, avant de se tourner vers l’édition 2025, il reste encore à conclure le championnat de 2024, avec des rencontres prévues contre la Suède et l’Allemagne.

Lors du match de lundi face à l’équipe suédoise, l’équipe de France était consciente qu’elle affrontait un adversaire de taille, la Suède étant une équipe formidable qui avait atteint les quarts de finale l’année précédente et qui avait remporté tous ses matchs jusqu’à présent dans le tournoi. Comme prévu, les Français se sont inclinés avec un score de 3-1. Cette défaite marque la cinquième défaite de l’équipe dirigée par Philippe Bozon dans ce championnat.

Bertrand : Un Rayon de Lumière, Papillon : Une Muraille

Malgré la pression, les Français ont réussi à tenir le coup durant le premier tiers du match, qui s’est terminé sans aucun but. Cependant, Lucas Raymond, joueur des Detroit Red Wings en NHL, a réussi à marquer le premier but pour la Suède à la 29e minute. Cela n’a toutefois pas démoralisé les Français qui ont rapidement égalisé grâce à Charles Bertrand, joueur d’Ingolstadt, sur une passe de Louis Boudon et Anthony Rech, moins d’une minute trente après le premier but suédois. Néanmoins, le dernier tiers-temps a été difficile pour l’équipe française, qui a concédé deux autres buts, d’abord par Erik Karlsson (Pittsburgh, 42e minute) et ensuite par Andre Burakovsky (Seattle, à la dernière minute du match).

Même si le score final ne reflète pas une grande différence (la Lettonie avait subi une défaite de 7 buts contre les mêmes adversaires, l’Allemagne 6, et la Pologne 5), la France a été nettement dominée en termes de tirs au but, avec 38 contre 13. Quentin Papillon a néanmoins été exceptionnel dans les buts, réalisant 35 arrêts. L’équipe française va maintenant se concentrer sur son prochain match contre l’Allemagne, espérant sécuriser la sixième place du groupe, position qu’elle avait déjà atteinte lors de l’édition précédente.

MONDIAL 2024
Groupe B
1- Suède, 18 points >>> QUALIFIÉE
2- États-Unis, 13 >>> QUALIFIÉS
3- Allemagne, 12 >>> QUALIFIÉE
4- Slovaquie, 12
5- Lettonie, 9
5- France, 4
6- Kazakhstan, 3
8- Pologne, 1

>>> Les quatre premiers se qualifient pour les quarts de finale, tandis que l’équipe classée dernière est reléguée.