Ch. d’Europe: Pont en finale, Revol jouera le bronze

Ch. d’Europe: Pont en finale, Revol vise le bronze

Ce jeudi a marqué le coup d’envoi des compétitions européennes de judo, qui se tiennent à Zagreb, en Croatie. Au cours de cette soirée, les judokas français sont en lice pour ajouter deux médailles à leur palmarès.

À seulement six mois après l’événement précédent à Montpellier, c’est à Zagreb que se tient le championnat d’Europe de judo. Cet événement revêt un caractère spécial puisqu’il s’inscrit dans une année marquée par les Jeux Olympiques. Bien que l’événement compte parmi ses participants sept champions de renommée mondiale, de nombreux athlètes brillent par leur absence. C’est le cas notamment pour la France, qui ne voit que deux de ses judokas participants aux JO s’affronter lors de cet Euro en fin de semaine : Alpha Djalo dans la catégorie des moins de 81 kg, et Joan-Benjamin Gaba dans celle des moins 73 kg. Ce jeudi, qui marque le premier jour des compétitions, a été dédié aux catégories féminines des moins de 48 kg, moins de 52 kg et moins de 57 kg, ainsi qu’aux catégories masculines des moins de 60 kg et moins de 66 kg.

La France est en position de remporter deux médailles durant la session finale qui débutera à 17h00. A 25 ans, Blandine Pont s’apprête à monter sur le podium dans la catégorie des moins de 48kg, avec l’espoir de remporter un premier titre continental. Exemptée de premier tour grâce à son positionnement en tant que tête de série (elle est classée 13ème au niveau mondial), elle a remporté sa place en finale après avoir vaincu successivement la Belge Lois Petit (classée 47ème) et la Turque Tugce Beder (34ème), toutes deux aux pénalités, puis elle s’est imposée face à la Serbe Milica Nikolic, médaillée de bronze européenne en 2018 et 6ème au classement mondial, grâce à un waza-ari. Blandine Pont est bien positionnée pour obtenir la médaille d’or face à la Russe Kristina Dudina, agée de 19 ans et 37ème au classement mondial, une adversaire qu’elle n’a pas encore rencontrée.

Peut-on espérer une nouvelle médaille de bronze pour Revol ?

Cédric Revol, âgé de 29 ans et 10ème au classement mondial, pourrait bien enrichir la collection française de médailles. Médaillé de bronze européen en 2022, il est à nouveau en lice pour le bronze cette année, dans la finale de repêchage de la catégorie des moins de 60 kg. Après avoir battu le Portugais Rodrigo Costa Lopes (33ème au classement mondial) sur un waza-ari pour son premier combat, puis avoir surmonté Ramazan Abdulaev (14ème) grâce à deux waza-ari, il a finalement dominé Balabay Aghayev de l’Azerbaïdjan, 6ème mondial, sur un ippon. Il va maintenant tenter de remporter la médaille de bronze contre l’Ukrainien Artem Lesiuk, âgé de 25 ans, qu’il a déjà battu lors de leurs deux affrontements précédents. Romain Valadier Picard, âgé de 21 ans et 11ème mondial, a quant à lui été éliminé dès son entrée en lice par le même Lesiuk, aux pénalités. Alors que Blandine Pont est en course pour le titre dans sa catégorie, ses trois compatriotes en compétition ce jeudi n’ont pas accédé au podium.

Dans la catégorie des moins de 52 kg, Astride Gneto, 28 ans et 14ème mondiale, a remporté son combat contre l’Autrichienne Carina Klaus-Sternwieser (68ème), avant de s’incliner face à la Hongroise Reka Pupp (7ème mondiale) sur un ippon. En repêchages, la Française a été défait par la Chypriote Sofia Asvesta (38ème mondiale) sur un waza-ari, la privant ainsi de la chance de disputer la médaille de bronze. Sa sœur, Priscilla Gneto, 32 ans et 15ème mondiale en -57 kg, a passé deux tours, en remportant son combat contre la Belge Mina Libeer (23ème) sur un ippon avant de perdre face à la Portugaise Telma Monteiro (29ème), ancienne médaillée olympique et quintuple championne d’Europe, sur waza-ari. Faiza Mokdar, 22 ans et 39ème, a été éliminée après avoir vaincu Kseniia Galitskaia (36ème) sur un ippon, puis a été battue sur un waza-ari par la Géorgienne Eteri Liparteliani (7ème). Vendredi, cinq autres athlètes français entreront en compétition.