Ch. d’Europe: Gaba jouera le bronze

Ch. d’Europe: Gaba en lice pour le bronze

Ce vendredi, lors des championnats d’Europe à Zagreb, Joan-Benjamin Gaba représentera l’unique espoir de podium pour la France. Il concourra effectivement dans la finale des repêchages au sein de la catégorie des moins de 73kg. Les performances des autres compétiteurs français lors de cette journée n’ont pas rencontré les attentes.

Lors de la première journée des championnats d’Europe à Zagreb, Blandine Pont et Cédric Revol ont brillé en offrant à la France deux médailles. Ce vendredi, tout l’espoir de la délégation française repose sur Joan-Benjamin Gaba. Dans la compétition des moins de 73 kg, ce judoka de 23 ans, qui est le seul représentant français en lice à Zagreb et qui s’est également qualifié pour les Jeux Olympiques avec Alpha Diallo, se prépare à disputer la finale des repêchages avec l’espoir de décrocher sa première récompense internationale en solo. Actuellement 44e au classement mondial, Gaba a commencé sa compétition par une victoire face à Kavan Majidi grâce aux pénalités avant de triompher de Petru Pelivan, classé 10e, grâce à un waza-ari. Malgré une défaite face au Bulgare Mark Hristov, classé 25e, également sur waza-ari, il a su se ressaisir en battant Danil Lavrentev, 19e au classement, sur un waza-ari lors de la demi-finale des repêchages.

Il affrontera pour la médaille de bronze le 39e mondial, Valtteri Olin, un adversaire contre qui il n’a encore jamais lutté. Orlando Cazorla, également âgé de 23 ans et classé 59e au monde, a été éliminé dès son premier match par le Portugais Otari Kvantidze sur ippon. Alors que la journée porte chance à Gaba, Alpha Diallo, l’autre Français présent à Zagreb ainsi qu’à Paris, n’a pas connu le même sort. Dans la catégorie des -81kg, ce judoka de 27 ans, classé 20e, a été éliminé dès son deuxième match. Après avoir vaincu le Grec Theodoros Demourtsidis, 93e, sur ippon à son entrée, il s’est incliné face au champion du monde en titre et vice-champion d’Europe, le Géorgien Tato Grigalashvili, classé 2e, suite à une accumulation de pénalités.

## Deketer et Pinot, une chute inattendue ##

La compétition n’a pas été tendre non plus pour les athlètes féminines françaises. Dans la catégorie des moins de 63 kg, celle de Clarisse Agbegnenou, Manon Deketer, 25 ans et 35e mondiale, médaillée de bronze aux championnats du monde de 2022, a été éliminée dès les huitièmes de finale. Après avoir triomphé de Kamila Barurova, 31e, grâce à une accumulation de pénalités, elle a été vaincue par la Croate Katarina Kristo, 20e au classement, sur un waza-ari.

Pour sa part, Margaux Pinot, âgée de 30 ans et 13e mondiale, a également connu une défaite précoce. La judoka de Besançon, qui a déjà remporté quatre médailles européennes, dont l’or en 2020, a été battue dès son premier combat par l’Italienne Irene Pedrotti, 35e au classement, après avoir écopé de trop de pénalités. Samedi, sept autres Français tenteront leur chance sur le tatami croate.