Cédric Doumbè se lâche après son retour, et fait une révélation

Cédric Doumbè révèle des détails après son retour triomphal

Soixante jours suivant l’incident de l’écharde, Cédric Doumbè a triomphé lors de son retour dans l’octogone, en remportant la victoire contre l’Américain Jaleel Willis lors d’une soirée de combat vendredi, à Bercy. De surcroît, le pugiliste français révèle les raisons pour lesquelles il s’est fait discret récemment.

Cédric Doumbè est de retour sur le devant de la scène. Juste un peu plus de deux mois après avoir été défait par « Baki » à cause d’un KO technique dû à un fragment de métal incrusté dans son pied, le combattant français âgé de 31 ans a magnifiquement fait son come-back dans l’octogone en prenant le dessus sur l’Américain Jaleel Willis. Cet affrontement s’est déroulé vendredi soir à l’AccorArena, dans le cadre du Bellator.

Devant un public de Bercy en effervescence, Doumbè a remporté le match après un peu plus de 3’30 » de lutte, en déchaînant une salve de coups sur son adversaire au sol, ce qui a contraint l’arbitre à interrompre le match. « Je désirais ardemment le mettre KO ! », a confié le Français, avide d’un « vrai » KO. « J’aurais aimé offrir une performance encore plus impressionnante et que le combat se poursuive au sol. Cela aurait été un honneur pour moi de le finaliser ainsi, mais remporter la victoire me comble de joie. »

## Doumbè: « Le dépit était grand »

Toutefois, Doumbè a accompli ce qu’il fallait en marquant ce retour victorieux. Cette victoire lui permet d’effacer la frustration de sa défaite contre « Baki », une expérience qu’il a eu du mal à digérer, ce qui justifie sa faible présence médiatique récente alors qu’il est réputé pour être un des animateurs du monde du MMA.

« J’étais vraiment amer, déçu, furieux et vexé tout à la fois », a partagé Doumbè, comme rapporté par l’AFP. « C’était vraiment une situation étrange, difficile à accepter. Mais regagner devant le même public à Bercy, ça m’a véritablement réjoui. »

Cependant, Doumbè n’a pas perdu son sens de l’humour, puisque, avant de pénétrer dans l’octogone, il a pris soin de vérifier avec un aspirateur que l’aire de combat était exempt de tout débris susceptible de causer un incident similaire à celui de sa précédente défaite…