Léon Marchand, coup de tonnerre annoncé !

Léon Marchand: Coup de Tonnerre en Natation!

Léon Marchand est anticipé pour briller comme l’un des principaux talents français, voire la personnalité la plus emblématique de France, lors des Jeux Olympiques. Il affiche une assurance et une résolution sans faille.

À l’âge de 21 ans, Léon Marchand est en passe de connaître une année mémorable, susceptibles de marquer l’histoire du sport en France. Ayant déjà remporté trois titres lors des Championnats du monde de l’année précédente, ce compétiteur exceptionnel a toutes les chances de réaliser une série de victoires spectaculaires à Paris, élevant ainsi son statut à celui de vedette olympique.

Selon lui-même, sous la tutelle de Bob Bowman, qui a précédemment coaché la légende Michael Phelps, il se trouve dans une forme encore supérieure à celle qui lui a valu ses succès à Fukuoka, qui a accueilli les derniers Championnats du monde. «Effectivement, j’ai évolué. Mes performances lors des derniers Championnats du monde n’étaient pas sans failles. J’ai identifié plusieurs aspects à améliorer et je me suis attelé à la tâche», a-t-il déclaré au site Olympics, ajoutant : «Ces deux derniers mois, j’ai particulièrement travaillé mon crawl. Je capte plus d’eau, ma nage est devenue plus fluide, mes changements de nages et mes virages sont également améliorés. Mon entraîneur et moi avons fait beaucoup de progrès et je me sens dans une meilleure forme qu’auparavant.»

«Je suis confiant pour la suite»

Ce n’est pas seulement dans l’eau que le jeune homme originaire de Toulouse s’est méticuleusement préparé. «Depuis deux ans, je collabore avec un coach mental, Thomas Sammut, qui a également travaillé avec Florent Manaudou. J’ai énormément progressé durant cette période», a-t-il souligné, précisant : «La maîtrise de la pression, la gestion de l’attention médiatique, l’anticipation vis-à-vis des attentes élevées et l’environnement impressionnant qui m’entoure. Tout cela constitue un réel défi. Je m’efforce d’apprendre à gérer au mieux toutes ces dimensions et je me sens de plus en plus à l’aise. Je serai prêt le jour venu.»

Grâce à cette préparation soignée, Léon Marchand est positif quant à l’avenir. «Je suis convaincu que les choses se passeront très bien», a-t-il confié, se considérant privilégié : «C’est un honneur pour moi de bénéficier de cette chance unique de concourir en France, devant un public national.»

À seulement quelques mois des Jeux, son calendrier est déjà bien rempli. Il participera au Pac-12 Championship la semaine prochaine, suivi des Championnats NCAA à la fin mars. Ensuite, il se rendra à un camp d’entraînement en altitude au printemps, avant de se présenter aux championnats de France à Chartres, du 16 au 21 juin, sans oublier ses examens de fin de semestre prévus en mai.