Léon Marchand, l’énorme choc

Léon Marchand réalise un exploit majeur en natation

Des sportifs français de la natation ont exprimé leur étonnement suite aux révélations sur des cas de dopage en Chine, mises en lumière par ARD et le New York Times. Un des athlètes concernés est un concurrent direct de Léon Marchand, qui a ouvertement exprimé son étonnement face à cette situation.

Un séisme s’est abattu sur le monde de la natation, et plus largement dans l’univers sportif. **Vingt-trois athlètes chinois de natation ont vu leurs tests de dopage positifs discrètement annulés** après avoir plaidé pour une contamination involontaire, une révélation qui ne semble pas avoir perturbé l’Agence mondiale antidopage (AMA). Ces événements ont pris place en 2021, juste avant les Jeux Olympiques de Tokyo.

L’intégrité de l’organisme chargé de lutter contre le dopage ainsi que la réputation de la natation comme sport sont sérieusement remises en question. La divulgation de cette information par ARD et le New York Times a suscité des réactions parmi les nageurs, notamment Yohann Ndoye Brouard qui a qualifié le rapport de « lunaire » sur la base d’un résumé du journaliste Nick Butler. Léon Marchand, quant à lui, a exprimé sa stupéfaction par le biais d’un emoji éloquent.

Le concurrent direct de Marchand impliqué

Ce scandale touche de manière indirecte Léon Marchand. En effet, Wang Shun, qui a remporté la médaille d’or du 200 mètres 4 nages aux Jeux Olympiques de Tokyo – ceci après avoir été secrètement exonéré peu avant l’évènement – est l’un des 23 nageurs chinois concernés par ces tests antidopage positifs.

La spécialité du 200 mètres 4 nages, dans laquelle brille également Léon Marchand, rend Wang Shun l’un de ses adversaires les plus redoutés. L’année dernière, lors des Championnats du Monde, le nageur chinois n’avait pas brillé, échouant en demi-finale avec le 11e temps, alors que Marchand remportait la médaille d’or. Wang Shun avait toutefois rebondi deux mois plus tard lors des Jeux Asiatiques, en réalisant le temps le plus rapide de l’année (1’54:62), le meilleur dans cette discipline depuis 2012, surpassé seulement par les légendes Ryan Lochte et Michael Phelps. Il se trouve désormais sous le feu des projecteurs, accusé de dopage, et cela de manière assez manifeste.