Léon Marchand, il n’y a plus de doute

Léon Marchand confirme son talent sans doute

Lors des phases finales du championnat universitaire américain, Léon Marchand a une fois de plus ébloui l’assistance, en battant le record existant sur la distance des 500 yards. Sa performance exceptionnelle a impressionné une icône de la natation aux États-Unis.

Mercredi dernier, un nouveau record du monde a été établi dans l’épreuve du relais 4×200 yards nage libre, suivi d’un exploit incroyable le lendemain où, sur les 500 yards nage libre, un chrono de 4’06″18 a été réalisé. Ces performances ont été l’œuvre de Léon Marchand, qui a brillé à Indianapolis devant une foule admirative, s’imposant ainsi dans le monde de la natation. Son talent est tel que de nombreux experts peinent à trouver les mots justes pour exprimer leur admiration envers lui.

C’est notamment le cas de Rowdy Gaines, un nageur triplement couronné aux Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles. Lors d’une interview accordée vendredi à RMC, il n’a pas caché son enthousiasme pour Léon Marchand. «Actuellement, c’est incontestablement le meilleur nageur au monde. Il excelle dans tous les domaines… La France a déjà d’excellents relayeurs, mais avec Léon, ils sont encore renforcés pour viser plus haut sur le podium.»

## S’inscrivant dans la légende

Rowdy Gaines, désormais commentateur renommé de la natation pour les médias américains, ne s’est pas limité à ces compliments. Il a placé Léon Marchand au rang des légendes: «Chaque génération a son étoile, comme Johnny Weissmuller, Mark Spitz, peut-être Ian Thorpe et Michael Phelps. Aujourd’hui, c’est le tour de Léon Marchand.» C’est une formidable reconnaissance pour le nageur français qui se retrouve ainsi élevé au rang des icônes de ce sport.

Cependant, Rowdy Gaines a souhaité nuancer légèrement ses éloges: «Il mérite aujourd’hui d’être comparé aux plus grands nageurs de l’histoire. Cela dit, il n’a pas encore sa place sur le mont Rushmore de la natation. Pour cela, il doit remporter des médailles d’or individuelles, critère ultime pour rejoindre ce cercle très fermé.» Léon Marchand sait donc ce qu’il lui reste à accomplir lors des prochains Jeux olympiques de Paris en 2024.