Circuit mondial: Les deux équipes de France en finale !

Équipes de France en finale du Circuit mondial

Ce dimanche à Madrid, les formations françaises, tant chez les hommes que chez les femmes, ont assuré leur place en finale du Circuit mondial, suite à leurs succès face aux équipes des Fidji et du Canada.

Sur le gazon du Metropolitano Stadium, habituellement foulé par le footballeur français Antoine Griezmann, c’est le rugby tricolore qui s’est illustré. Un événement inédit s’y est produit avec la finale du Circuit mondial de rugby à 7 se tenant à Madrid, voyant les deux équipes nationales françaises se frayer un chemin jusqu’au dernier match de la compétition ! L’équipe masculine, actuellement cinquième au classement et renforcée par la présence exceptionnelle d’Antoine Dupont, a réussi à éliminer l’équipe des Fidji, double championne olympique et sixième au classement mondial, bien que cette dernière ait dominé la France lors de leurs quatre dernières rencontres, par un score de 21-14.

Le début de la partie n’a pas été à l’avantage des Français, avec un essai marqué par Joji Nasova (et converti par Iowane Teba) dès la deuxième minute de jeu. Cependant, les Bleus ont su répondre rapidement, trois minutes plus tard, par un essai de Théo Forner, transformé par Jean-Pascal Barraque. En fin de première mi-temps, Teba a permis aux Fidjiens de prendre les devants en convertissant son propre essai, portant le score à 14-7 en faveur des Fidji. Antoine Dupont est entré sur le terrain en seconde période et a aidé l’équipe à revenir à égalité deux minutes plus tard grâce à un essai de Rayan Rebbadj, transformé par Barraque (14-14). À une minute du terme, Jefferson-Lee Joseph a marqué, permettant à Rebbadj de transformer (21-14). Les Bleus devaient tenir bon jusqu’au coup de sifflet final, objectif atteint avec une pénalité obtenue au début du temps additionnel, joyeusement expédiée dans les gradins par Antoine Dupont. La France se préparait à affronter soit l’Argentine soit la Nouvelle-Zélande à 20h26 en finale, visant un titre très prometteur juste avant les JO de Paris.

Les françaises surmontent la pression et écartent le Canada

Contre le Canada, positionné cinquième au classement mondial et précédemment battu 24 à 0 en quart de finale à Singapour au début du mois, l’équipe féminine française s’est imposée 19 à 17. Le premier essai a été inscrit par Séraphine Okemba dès la première minute, converti par Yolaine Yengo, mais le Canada a rapidement répliqué par un essai, non converti, de Florence Symonds. Après consultation de la vidéo, un second essai a été attribué à Okemba à la cinquième minute, converti avec succès par Yengo, avant que, juste avant la mi-temps, Yengo n’ajoute un troisième essai pour les Bleues, non converti, portant le score à 19-5. En seconde mi-temps, Keyara Wardley a redonné de l’espoir au Canada en marquant le deuxième essai pour son équipe (19-10).

L’espoir canadien a été boosté peu de temps après quand Valentine Lothoz a reçu un carton jaune, laissant son équipe en infériorité numérique pour deux minutes suite à un coup d’épaule. Le Canada a profité de cette occasion pour ajouter un essai par Asia Hogan-Rochester, converti par Olivia Apps (19-17). Et après des dernières minutes de jeu tendues, le Canada a perdu le ballon, scellant ainsi la victoire et la qualification en finale pour la France. En finale, les Françaises affronteront l’Australie, actuellement deuxième au classement mondial et ayant éliminé l’équipe numéro un, la Nouvelle-Zélande. Ayant été précédemment battues 28-14 par les Australiennes lors des phases de poules, les Bleues sont face à une belle opportunité de prendre leur revanche.