Le grand retour de Darleux !

Retour triomphal de Darleux dans l’arène !

Vendredi, Olivier Krumbholz, en sa qualité de sélectionneur national de l’équipe féminine française de handball, a présenté une sélection comprenant 21 athlètes en vue des préparatifs pour les Jeux Olympiques prévus à Paris en 2024. Parmi les joueuses retenues figure Cléopâtre Darleux, qui fait son retour après une pause de treize mois due à une blessure cérébrale. Pauline Coatanéa, ainsi qu’une autre joueuse évoluant au poste de gardienne, Floriane André, font également partie de cette liste élargie.

Olivier Krumbholz n’a pas dérogé à la pratique courante en dévoilant, tout comme Vincent Collet et Jean-Aimé Toupane l’ont fait précédemment en basket, une sélection élargie de vingt-et-une handballeuses destinées à se préparer pour les prochains Jeux Olympiques de Paris en 2024, qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août.

C’est avec une certaine surprise que nous notons le retour de Cléopâtre Darleux, éminente gardienne de 34 ans, dans la liste énoncée par Krumbholz. Absente des terrains pendant un an et un mois suite à une commotion cérébrale, elle avait manqué la dernière convocation tout en reprenant la compétition avec son club de Brest. Championne olympique avec l’équipe à Tokyo et ancienne première choix dans les buts de la France avant que Laura Glauser et Hatadou Sako, également sélectionnées, ne profitent de leur opportunité, Darleux voit ainsi sa persévérance récompensée. Ce groupe devra être resserré pour ne compter finalement que quatorze joueuses actives et trois remplaçantes.

Krumbholz : « Cléopâtre a gagné le droit de tenter sa chance »

« Nous avons attentivement suivi le parcours de Cléopâtre, entourée d’un solide soutien pour l’aider à revenir au meilleur de sa forme. Bien qu’elle n’ait pas eu beaucoup d’opportunités de jeu avec son équipe récemment, son expérience et ses capacités justifient amplement qu’elle tente sa chance », a souligné Krumbholz. Il a aussi renouvelé sa confiance en Pauline Coatanéa et Floriane André, toutes deux absentes du championnat du monde au Danemark qui a vu les Françaises s’imposer pour la première fois.

En revanche, Camille Depuiset, malgré son titre de championne du monde en décembre dernier, n’a pas été retenue. Elle est la seule de l’équipe championne du monde à ne pas figurer dans cette sélection. Allison Pineau et Béatrice Edwige, à nouveau non sélectionnées, semblent quant à elles ne plus pouvoir espérer de futurs appelés en équipe nationale.

La sélection de 21 joueuses pour les préparatifs des Jeux Olympiques de Paris 2024
Gardiennes de but : Floriane André (Nantes), Cléopâtre Darleux (Brest), Laura Glauser (CSM Bucarest/ROU), Hatadou Sako (Metz)
Ailières gauche : Coralie Lassource (Brest), Chloé Valentini (Metz)
Arrières gauches : Orlane Kanor (Rapid Bucarest/ROU), Estelle Nze Minko (capitaine, Györ/HON)
Demi-centres : Tamara Horacek (Nantes), Méline Nocandy (Paris 92), Grâce Zaadi Deuna (CSM Bucarest/ROU)
Pivots : Sarah Bouktit (Metz), Pauletta Foppa (Brest), Oriane Ondono (Nantes)
Arrières droites : Laura Flippes (CSM Bucarest/ROU), Léna Grandveau (Nantes), Déborah Lassource (Paris 92), Océane Sercien-Ugolin (Kristiansand/NOR)
Ailières droites : Pauline Coatanéa (Brest), Lucie Granier (Metz), Alicia Toublanc (Brest)