10:53

Les Timberwolves de Minnesota en difficulté face aux Nuggets de Denver

Les Minnesota Timberwolves, après un début prometteur dans la demi-finale de la Conférence Ouest des playoffs NBA avec deux victoires initiales, se retrouvent désormais dans une position délicate, menés 3-2 par les Denver Nuggets. Cette série a pris une tournure inattendue alors que Denver, sous l’impulsion de leur star Nikola Jokic, a renversé la situation après avoir perdu les deux premiers matchs à domicile.

Nikola Jokic, récemment couronné MVP pour la troisième fois, a joué un rôle déterminant dans la résurgence de son équipe. Lors du dernier match, il a brillé en inscrivant 40 points avec une efficacité au tir de 68%, tout en distribuant 13 passes décisives et captant 7 rebonds, sans perdre une seule balle. Sa performance a été cruciale dans la victoire des Nuggets 112-97, consolidant ainsi leur avantage dans la série.

Du côté des Wolves, Rudy Gobert a fourni un effort respectable avec 18 points et 11 rebonds, mais il a eu du mal à contenir Jokic, surtout dans les moments clés du match. Anthony Edwards, qui avait ébloui lors du match précédent avec 44 points, a été nettement moins efficace cette fois-ci, se limitant à 18 points avec un faible 5 sur 15 au tir.

Les Timberwolves se trouvent maintenant dos au mur, obligés de remporter le prochain match pour forcer un match décisif. Ils devront trouver des réponses tactiques pour contrer l’impact de Jokic et dynamiser leur propre attaque s’ils veulent avoir une chance de continuer leur parcours en playoffs. La pression est maximale, et le prochain match promet d’être un véritable test de leur résilience et de leur capacité à rebondir dans des situations adverses.

L’approche défensive des Denver Nuggets a été cruciale dans leur victoire récente contre les Minnesota Timberwolves, une stratégie soulignée par l’entraîneur Michael Malone. En mettant l’accent sur le contrôle d’Anthony Edwards, l’une des figures montantes de la NBA, Denver a réussi à prendre l’avantage dans la série. “On savait qu’il fallait qu’on procède différemment avec Anthony Edwards, qui est un démolisseur de défense à lui tout seul. On l’a ‘trappé’, on a mis deux défenseurs sur lui (…), ça demande beaucoup d’efforts, et nos gars s’y sont dévoués et ça a été très important pour notre victoire,” a expliqué Malone.

Cette tactique défensive a limité Edwards à seulement 18 points, un net contraste avec les 44 points qu’il avait marqués dans le match précédent. La capacité des Nuggets à adapter leur défense et à exécuter cette stratégie avec rigueur a été un facteur clé de leur succès.

Avec la série à 3-2 en faveur de Denver, les Nuggets ne sont plus qu’à une victoire de la finale de la Conférence Ouest. Cependant, Nikola Jokic, le leader incontesté de l’équipe et récent MVP, reste prudent quant à leur situation. “On a toujours le dos au mur et on ne veut pas que ça change. On veut à tout prix gagner, et on va dans le Minnesota pour décrocher une victoire,” a-t-il affirmé, refusant tout excès de confiance malgré l’avantage acquis.

Les Knicks dominent avec brio pour reprendre l’avantage dans la série

Les New York Knicks ont rebondi de manière spectaculaire après deux défaites consécutives à l’extérieur contre les Pacers de l’Indiana. Revenus à domicile pour le cinquième match de la série, ils ont pris leur revanche en s’imposant avec une marge impressionnante de 30 points, gagnant 121-91. Jalen Brunson, la star montante des Knicks, a joué un rôle crucial dans cette victoire, enregistrant 44 points et 7 passes décisives.

Tom Thibodeau, l’entraîneur des Knicks, a loué l’esprit d’équipe et la résilience de Brunson, particulièrement notable après une performance moins dynamique lors des matchs en Indiana où il avait été gêné par une blessure au pied. “Il a vraiment la volonté de partager tout avec ses coéquipiers, et à mes yeux, c’est le meilleur de lui-même,” a déclaré Thibodeau. En première mi-temps seulement, Brunson a inscrit 28 points, établissant un nouveau record pour les Knicks en playoffs.

L’attitude de Brunson, malgré les défis physiques, a également été saluée par son entraîneur. “J’adore le fait qu’il ne se cherche jamais d’excuse. Il ne parle jamais de blessure”, a ajouté Thibodeau, soulignant la ténacité du joueur.

Les Knicks, qui n’ont pas atteint la finale de la conférence Est depuis 2000, année où la légende Patrick Ewing était encore en activité, sont désormais à une seule victoire de réaliser cet exploit. Le prochain match, qui se déroulera vendredi à Indianapolis, s’annonce crucial pour les deux équipes, les Knicks cherchant à sceller leur qualification pour la finale de la conférence.