Boston va retenter sa chance

Boston tente à nouveau sa chance

Deux années ont passé depuis que l’équipe de Boston a été dépassée en finale par l’équipe de Golden State. Aujourd’hui, les Celtics saisissent à nouveau l’opportunité de se distinguer comme la seule franchise à décrocher 18 victoires de championnat dans l’histoire. Lundi soir, ils ont réussi à se qualifier pour les finales après avoir dominé l’équipe d’Indiana lors de la dernière match de la série de la finale de conférence Est, en les battant 4 à 0. Cette qualification a été marquée par une victoire serrée sur le terrain des Pacers avec un score de 105 à 102.

À l’heure actuelle, Boston détient, avec les Los Angeles Lakers, une légende commune en NBA : le record de 17 titres de champions. Cette égalité pourrait cependant bientôt être rompue. Deux ans après avoir été vaincus à l’étape finale, les Celtics ont l’opportunité de conquérir leur 18e titre, ce qui les placerait en tête de la liste des équipes les plus titrées. En 2022, ils s’étaient inclinés devant les Golden State Warriors menés par Stephen Curry, mais cette année, ils ont réussi à se frayer un chemin vers une nouvelle finale en éliminant les Indiana Pacers (4-0) lors de la finale de conférence Est.

Après avoir remporté les trois premiers matchs de la série, Boston a conclu sa victoire lundi soir par un quatrième et dernier succès (105-102) sur le terrain des Pacers. Bien qu’ils aient réalisé un sweep contre Indiana, la route n’a pas été facile pour les Celtics. Le quatrième match a été à l’image de la série : disputé et intense. Avant de pouvoir savourer leur retour en finale, deux ans après leur défaite contre les Warriors, les joueurs de Boston ont dû surmonter de nombreux obstacles pour remporter cette quatrième victoire consécutive.

Jaylen Brown nommé MVP de la série

À la mi-temps, malgré une performance remarquable de Jayson Tatum, qui avait déjà marqué 16 points après 24 minutes de jeu, Boston ne menait que d’un point (58-57). Les Pacers, malgré l’absence de Tyrese Haliburton depuis le deuxième match, étaient déterminés à défier les prévisions qui les plaçaient loin derrière le favori de cette saison pour le titre. Ils ont encore une fois tout donné pour tenter de créer la surprise.

Et il a fallu que Tatum (26 points, 13 rebonds, 8 passes au final) mais aussi Jaylen Brown, son coéquipier tout aussi crucial et meilleur buteur de la partie avec 29 points, accélèrent pour empêcher les Celtics d’être forcés à disputer un cinquième match. Indiana, avec les efforts notamment d’Andrew Nembhard (24 points), avait pris l’avantage au score, mais Derrick White, en inscrivant le panier décisif, a assuré la victoire. Brown a été désigné MVP de cette finale de conférence Est, avec l’espoir, pour lui et son équipe, de rapidement ajouter à cette réussite un trophée encore plus prestigieux.