Boston fait le break

Boston prend l’avance dans la série

Ce dimanche, Boston a fait un grand pas vers un dix-huitième titre sans précédent suivant leur récente victoire sur Dallas, par un score de 105 à 98, qui s’est déroulée dans l’État du Massachusetts durant le deuxième match des finales de la NBA. Les Celtics ont su tirer avantage, en particulier, de la performance laborieuse des Mavericks, tant au niveau de leurs tirs que de leurs tentatives de lancers francs.

Le palmarès historique partagé entre les Lakers de Los Angeles et les Celtics de Boston pourrait bien changer de main. Les deux équipes, chacune fière de 17 titres à leur actif jusqu’à l’heure actuelle, pourraient voir ce décompte évoluer. Effectivement, les Celtics de Boston se rapprochent du 18ème titre qui marquerait un tournant, après leur nouvelle victoire face à l’équipe de Dallas (105-98), réaffirmant leur domination lors du deuxième match des finales NBA au TD Garden, dimanche.

Juste deux jours auparavant, Boston avait déjà pris l’avantage en remportant une victoire encore plus significative (107-89) contre les Mavericks, mettant ainsi en avant leur supériorité dès le premier match dans le Massachusetts. Cette dernière victoire enfonce le clou, et ce, malgré la performance remarquable de Luka Doncic, la vedette de Dallas. Avec 32 points, 11 rebonds et 11 passes, Doncic a offert une performance multidimensionnelle, une première pour un joueur de Dallas durant les finales, qu’on pourrait surnommer « Luka Magic ». Toutefois, la présence de Doncic seul n’a pas suffi pour Dallas lors de ce deuxième affrontement au Garden.

Une défense de fer de la part des Celtics

Bien que Doncic, ancien joueur du Real Madrid, ait brillé sur le terrain avec une belle précision au tir (12 sur 21, dont 4 sur 9 à trois points), ses partenaires de jeu n’ont pas su trouver la même efficacité. La défaite des Mavericks s’explique principalement par leur manque de précision au tir (38 sur 80, dont 6 sur 26 à trois points) et aux lancers francs (16 sur 24).

Du côté de Boston, le quatuor composé de Jrue Holiday, Jaylen Brown, Jayson Tatum, et Derrick White a mené l’équipe à la victoire. Holiday, avec ses 26 points (et 11 rebonds), fut le meilleur marqueur des Celtics ce dimanche, tandis que Brown a contribué avec 21 points, Tatum a failli atteindre le triple-double avec 18 points, 12 passes, et 9 rebonds, et White a aussi apporté 18 points. Ajoutons à cela que Kristaps Porzingis, venant du banc, a ajouté 12 points à l’effort collectif, permettant ainsi aux Celtics de se rapprocher encore plus de ce 18ème titre historique, grâce à leur défense implacable qui a mis à mal l’adversaire, forçant Dallas à commettre 15 pertes de balle, dont 8 imputables à Doncic lui-même.