Mayer reporte sa tentative de minima

Tentative de minima de Mayer reportée

Initialement prévu pour tenter d’atteindre les normes olympiques en décathlon ce week-end à Oyonnax, il semblerait que Kevin Mayer ne fasse finalement pas le déplacement vers l’Ain, en raison des conditions météorologiques. Le détenteur du record du monde dispose encore d’un délai d’un mois et demi pour obtenir sa place pour les Jeux de Paris en 2024.

Kevin Mayer face à l’épreuve de la qualification olympique

Kevin Mayer, athlète français et champion du monde en décathlon, est face à un défi de taille : se qualifier pour les Jeux Olympiques. Malgré ses exploits passés, sa place au Stade de France pour les Jeux d’été n’est guère assurée. Pour y accéder, il doit atteindre une marque minimale de 8460 points : un seuil qu’il n’a pas encore franchi malgré un record du monde qui s’élève à 9126 points. Sa tentative initiale en mars dernier à San Diego a été interrompue par une blessure à la jambe droite. Mayer dispose jusqu’au 30 juin pour atteindre le seuil de qualification.

Suite à cet imprévu en Californie, Mayer avait fait part de sa volonté de ne donner l’information sur sa deuxième tentative qu’au dernier moment pour éviter le stress et l’attention médiatique superflue. Les organisateurs du meeting d’Oyonnax, qui aura lieu ce week-end, étaient confiants que Mayer tenterait sa chance lors de cet évènement. Cependant, ce ne sera sûrement pas le cas, la météo étant un facteur déterminant.

Les options de Mayer : Götzis, Ratingen, Angers…

Le co-président du club d’athlétisme d’Oyonnax s’est exprimé à ce sujet dans le Progrès, déclarant : « On dirait que Kevin Mayer ne participera pas. J’aimerais, mais je ne suis pas optimiste. La météo prévue à Oyonnax ce week-end n’est pas idéale. On s’attend à du froid et de la pluie, ce qui n’est pas favorable pour établir un bon score. En présence de pluie, certaines épreuves comme le saut à la perche deviennent plus exigeantes. Si le temps est mauvais, les sportifs risquent de se refroidir entre les épreuves, ce qui peut être problématique, surtout avec des problèmes musculaires. »

Mayer a encore un mois et demi pour atteindre les points requis et plusieurs options s’offrent à lui. Il peut participer à la compétition de Götzis (Autriche) la semaine prochaine, à celle de Ratingen (Allemagne) les 22-23 juin ou encore aux championnats de France à Angers fin juin. En mars dernier, Mayer déclarait : « Je sais qu’il me faut un décathlon. Techniquement, je suis assez solide, donc l’idée de terminer à zéro point en décathlon ne me fait pas vraiment peur. À partir de maintenant, il y aura presque chaque semaine un décathlon en Europe. Dès que je me sentirai prêt, je participerai à un décathlon. » On ne peut qu’espérer que la deuxième tentative portera ses fruits.