Décathlon: C’est
bien parti pour Mayer

Mayer bien lancé chez Décathlon

Kevin Mayer, qui n’a pas encore obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024, se donne une ultime opportunité de valider son entrée lors de la compétition qui débute ce lundi avec les Championnats d’Europe à Rome. Le détenteur du record mondial dans sa discipline a entamé son épreuve de décathlon en se classant sixième au 100 mètres, avant de réaliser une performance de 7,37 mètres au saut en longueur.

Kevin Mayer, âgé de 32 ans, se trouve à un tournant crucial de sa carrière. Non encore qualifié pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, il place tous ses espoirs dans les Championnats d’Europe qui se tiennent à Rome depuis vendredi dernier. Mayer est clair sur ses intentions : cette compétition est sa dernière chance de décrocher sa qualification. Avant le coup d’envoi de cette épreuve cruciale ce lundi, le sportif originaire d’Île-de-France ne cachait pas son optimisme. Son entrée en matière a été prometteuse puisqu’il a achevé le 100m en sixième position, ce qui marque le début encourageant qu’il espérait.

Engagé sur la piste dans le sixième couloir, Mayer, détenteur du record mondial de sa discipline avec un score de 9 126 points, a franchi la ligne d’arrivée en 10”72. Ce temps est légèrement supérieur à sa performance de mars dernier à San Diego (10”75), où, malheureusement, il avait dû abandonner. Depuis sa conquête du deuxième titre mondial à Eugene (États-Unis) en juillet 2022, Mayer n’avait pas réussi à terminer un décathlon. Téo Bastien, un autre compétiteur français, a réalisé son meilleur temps de la saison en 10”91. Mayer, pour sa part, a accumulé 924 points et s’est ensuite dirigé vers l’épreuve de saut en longueur.

Au-dessus des attentes en saut en longueur également

Mayer, qui pourrait être le porte-drapeau de la France aux Jeux Olympiques de Paris 2024 s’il obtient sa qualification, a seulement effectué un saut. Son unique tentative lui a permis d’atteindre 7,37m, résultat qui l’a visiblement satisfait puisqu’il n’a pas jugé nécessaire de pousser davantage. Pour Mayer, ce résultat est même au-delà de ses attentes puisqu’il visait un saut d’au moins 7,36m, semblable à sa performance à San Diego. Il est maintenant essentiel pour lui de maintenir cet élan, notamment lors du lancer de poids prévu en début d’après-midi. Cette prochaine épreuve du décathlon pourrait être décisive pour Mayer dans sa quête des standards de qualification. C’est du moins l’objectif qu’il s’est fixé pour cette compétition.