Lavillenie blessé et en
échec

Lavillenie blessé en échec

Constamment en quête des standards requis pour une qualification olympique, Renaud Lavillenie n’a pas réussi à passer la barre des 5,60 mètres, malgré trois essais, lors d’une compétition de saut à la perche qui s’est tenue au Bourget ce samedi. De plus, le détenteur du précédent record du monde a révélé souffrir d’une blessure au niveau de sa cuisse gauche.

Kevin Mayer a récemment connu un immense soulagement à Rome en qualifiant pour les Jeux Olympiques lors du décathlon des championnats d’Europe. Par contre, Renaud Lavillenie, le célèbre sauteur à la perche, se trouve encore loin de pouvoir participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Il lui est crucial de surmonter une hauteur de 5,82m avant le 30 juin, et actuellement, à moins de deux semaines de cette échéance, il a rencontré un nouvel obstacle.

Renaud Lavillenie n’a pas marqué de points lors de son retour à la compétition (suite à une opération du tendon dans la zone des ischio-jambiers) à Clermont le 22 mai. Suite à cela, il a atteint 5,72m en Pologne le 31 mai puis 5,70m à Pierre-Bénite la semaine précédente. Le samedi dernier, lors d’un événement de saut à la perche organisé devant une fusée Ariane au Bourget, le sportif de 37 ans n’a pas réussi à surmonter une barre, même en commençant à 5,60m.

Uniquement Collet qualifié pour le moment

Lors d’un entretien avec L’Equipe, il a mentionné souffrir d’une blessure à la cuisse gauche qui, néanmoins, ne l’a pas empêché de tenter de sauter. « J’ai ressenti une légère douleur la semaine dernière à Pierre-Bénite. Par précaution, j’ai effectué une échographie lundi qui a révélé une lésion au niveau de l’aponévrose, un diagnostic confirmé le jour suivant par une IRM. Cela a affecté mon moral toute la semaine, me laissant incertain sur mes prochaines actions. Pour ce type de blessure, il faut normalement trois semaines de récupération, ce qui m’aurait dirigé juste à temps pour les Championnats de France ».

Les championnats nationaux auront lieu le 30 juin à Angers, et la Fédération a demandé à Lavillenie d’y participer. D’ici là, il espère atteindre enfin les critères de sélection, soit à Grenoble jeudi, soit à Toulouse le samedi suivant. Pour l’instant, Thibaut Collet est le seul sauteur à la perche français à avoir rempli les conditions pour Paris 2024 avec un saut à 5,92m réalisé à Clermont le 22 février.