Lavillenie confiant pour les minima

Lavillenie optimiste pour atteindre les minima requis

Face à une échéance fixée au 30 juin pour atteindre les qualifications requises (5,82 m), Renaud Lavillenie a partagé des détails concernant son état actuel, alors que l’on se trouve à légèrement plus de deux mois de l’inauguration des Jeux Olympiques à Paris en 2024.

Renaud Lavillenie, après avoir traversé une période difficile en 2023, a des ambitions élevées pour les semaines à venir. En effet, l’athlète de saut à la perche, qui a atteint l’âge de 37 ans, est déterminé à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024, qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août. Pour y parvenir, le sportif originaire d’Auvergne doit franchir une barre de 5,82 mètres avant la date butoir du 30 juin, tout en espérant que ses adversaires ne réussissent pas à faire de même.

Lors d’une compétition à Clermont ce mercredi, le champion olympique de 2012 a pris un moment pour parler de son parcours personnel, affirmant être confiant quant à la réalisation de son objectif. « Ce n’est pas une affirmation en l’air. Durant l’hiver, je me disais que je mettais tout en œuvre pour réussir, mais quelque part au fond de moi, bien que je savais que c’était possible, je n’en étais pas totalement sûr. Mais, un changement s’est produit lors d’un camp d’entraînement aux États-Unis au début du mois d’avril », a-t-il admis ouvertement.

Lavillenie : « Tout est allé dans le bon sens »

« Les signes sont positifs. (…) Depuis mon intervention chirurgicale, tout s’est amélioré. Avoir été forcé de ralentir pendant deux mois m’a été bénéfique. Ces dernières saisons ont été ardues, principalement parce que je ne prenais pas assez en compte mes propres besoins, perdant ainsi un temps précieux. Mais cette fois, j’ai fait attention à ne pas précipiter les choses, au risque de tout gâcher. (…) J’accomplis déjà des performances que je n’avais plus réalisées depuis deux ans. Franchement, je n’aurais pas imaginé me trouver dans un tel état de forme à cette période de l’année », a par la suite expliqué Lavillenie, cité par L’Equipe. « Il y a quelques mois, nous aurions donné cher pour être assurés d’arriver à ce point. »

Ainsi, le Français aura l’occasion de se mesurer à la compétition chez lui, ce mercredi à partir de 19h, pour évaluer son niveau actuel et tenter de se rapprocher autant que possible des critères de qualification pour les Jeux Olympiques.