Djokovic-Herbert, l’affiche du jour

Djokovic vs Herbert: Affiche du Jour

Ces dernières semaines ont été marquées par une certaine incertitude concernant Novak Djokovic, qui va affronter Pierre-Hugues Herbert lors du match d’ouverture de Roland-Garros ce mardi. Leur duel se tiendra sur le prestigieux court Philippe-Chatrier et aura lieu pendant la session de soirée.

Alors qu’il semblait invincible il y a peu de temps, après une année 2023 exceptionnelle marquée par la conquête de trois nouveaux titres majeurs alors qu’il avait 36 ans, Novak Djokovic traverse une période bien plus difficile en ce début 2024. Éliminé plus tôt que prévu à l’Open d’Australie, en demi-finale par Jannik Sinner, le joueur serbe a par la suite accumulé les performances en deçà des attentes, sans parvenir à se hisser en finale d’aucun tournoi. Face aux interrogations sur ses performances mitigées des derniers mois, Djokovic, qui risque de perdre sa première place mondiale à l’issue du Roland-Garros, a choisi de rester mystérieux : « Plusieurs événements sont survenus durant ces deux derniers mois. Sans entrer dans les détails, je pense que vous saisissez l’idée. Je préfère ne pas évoquer ces sujets et me concentrer sur les objectifs à atteindre. »

Un Djokovic à la recherche de repères mais résolument ambitieux

Malgré un contexte actuel loin d’être idéal à l’orée d’un tournoi du Grand Chelem, Djokovic conserve une expérience et un expertise considérables dans ces rencontres de haut niveau : « Mon parcours est jalonné de nombreuses finales et demi-finales, et je connais les exigences lorsque l’on évolue dans le cadre unique d’un Grand Chelem. Ces tournois offrent une ambiance et des enjeux différents des autres compétitions du circuit ». Le détenteur de vingt-quatre titres majeurs n’arrive pas à Paris avec l’intention de simplement participer : « Discuter de mes attentes est difficile. Viser autre chose qu’une victoire ne m’a jamais pleinement satisfait. Certains y verront de l’arrogance, mais si je continue de jouer à ce niveau, c’est parce que je désire laisser une empreinte indélébile dans l’histoire de ce sport et remporter les titres les plus prestigieux. Bien évidemment, Roland-Garros figure parmi ceux-là. »

Herbert, un parcours inspirant

Avant de rêver à une quatrième victoire dans le prestigieux tournoi parisien, Djokovic doit d’abord affronter Pierre-Hugues Herbert en session nocturne sur le célèbre court Philippe-Chatrier ce mardi. Classé 142ème mondial cette semaine, suite à une descente à la 401ème place il y a tout juste un an, le joueur français profite d’une invitation obtenue grâce à la « Race France », une wild-card attribuée au joueur le plus performant dans les tournois organisés en France depuis le début de l’année.

Tout comme son illustre adversaire, Herbert entre dans cette compétition avec peu de certitudes, en raison de résultats récemment mitigés. Le point positif de sa saison reste une finale sur la terre battue du Challenger de Naples à la fin mars. Confronté à des défis personnels ces derniers temps, Herbert souhaite avant tout savourer cet instant privilégié, comme il l’a partagé il y a peu avec L’Équipe : « Je vis ce Roland-Garros comme une célébration, un accomplissement. J’ai parcouru beaucoup de chemin, mais mon classement actuel ne me permet pas d’entrer directement dans les tournois du Grand Chelem. Cette fois, il me faudra peut-être livrer le meilleur match de ma vie pour m’imposer. »