« C’est un gros débat », le regret de Jabeur

Débat sur le regret de Jabeur : « C’est un gros débat »

Ons Jabeur a récemment exprimé son désaccord avec le choix d’organiser des matchs pendant les sessions de soirée à Roland-Garros. Lors d’une prise de parole qui a eu lieu ce dimanche, elle a divulgué les raisons de sa désapprobation.

Bien que la première semaine du tournoi de Roland-Garros ait été marquée par une météo peu clémente, l’organisation a réussi à maintenir le calendrier des matchs, notamment grâce à l’utilisation des deux courts couverts par un toit rétractable. Cela a permis d’assurer la tenue des matchs les plus attendus. Toutefois, l’aménagement des sessions de soirée soulève certaines critiques, notamment en raison de leur programmation quasi exclusive de matchs masculins, ce qui a interpellé Ons Jabeur.

Suite à sa victoire assurée contre la joueuse danoise Clara Tauson, classée soixante-douzième mondiale, avec le score de 6-4, 6-4, qualifiant ainsi Jabeur pour les quarts de finale, la numéro neuf au classement mondial s’est exprimée auprès de France Télévisions. Elle a exprimé sa déception de ne pas voir plus de rencontres féminines programmées en soirée. Mentionnant son intérêt pour le match opposant Iga Swiatek et Naomi Osaka, Jabeur a souligné le caractère exceptionnel de cette rencontre et a exprimé son souhait de la voir en session de soirée.

« Les matchs féminins ne sont pas prioritaires ici »

Poursuivant sur sa lancée, Ons Jabeur a spécifiquement mentionné le match épique qui s’est joué mercredi après-midi entre l’actuelle et l’ancienne numéro une mondiale, se déroulant en trois sets (7-6 [1], 1-6, 7-5), un duel qu’elle aurait préféré voir en nocturne. Elle a évoqué les accords entre les organisateurs du tournoi et les partenaires de diffusion, tout en admettant sa méconnaissance sur les détails du contrat avec Amazon Prime et en exprimant le désir de voir davantage de matchs féminins en session nocturne, malgré la préférence apparente pour les matchs masculins.

Ce dimanche, la préférence pour les matchs masculins s’est à nouveau confirmée avec la mise en avant du dernier représentant français, Corentin Moutet, face à Jannick Sinner, le numéro deux mondial, lors d’une soirée. Cette rencontre, très attendue par les diffuseurs, était évidemment choisie pour sa potentialité à attirer un large public. De la même manière, le match de huitième de finale entre Alexander Zverev et Holger Rune a été sélectionné pour le créneau de soirée de lundi, confirmant ainsi la tendance à privilégier les rencontres masculines dans ces sessions très prisées.