GP de Catalogne: La retraite donne des ailes à Espargaro

Catalogne GP: Espargaro excelle après annonce de retraite

Seulement quarante-huit heures après avoir révélé qu’il mettrait un terme à sa carrière professionnelle au terme de l’actuelle saison, Aleix Espargaro a brillamment obtenu la première position sur la grille de départ du Grand Prix de Catalogne au guidon de son Aprilia. Il a réussi à se placer devant Francesco Bagnaia et Brad Binder dans la course à la pole. Quant aux pilotes français, Fabio Quartararo et Johann Zarco, ils se sont qualifiés respectivement en 17ème et 18ème position pour le départ de la course.

Jeudi dernier, Aleix Espargaro a partagé une nouvelle significative qui semble l’avoir grandement soulagé : il a annoncé que cette saison serait sa dernière en compétition. Âgé de 34 ans, l’Espagnol n’avait connu la pole position que cinq fois en 239 courses de MotoGP. Cependant, lors des qualifications à Barcelone, sa ville natale, il a brillé en décrochant sa sixième pole. Espargaro, pilote pour l’équipe Aprilia, a réalisé un tour exceptionnel, le qualifiant de « meilleur tour de ma vie », avec un temps impressionnant de 1’38″190. Ce résultat le place en excellente position pour la course sprint du samedi après-midi (à 15h00) ainsi que pour le Grand Prix qui se tiendra dimanche à 14h00. Cette réussite pourrait lui ouvrir la porte à sa quatrième victoire en catégorie reine, malgré l’absence de podiums à son actif cette saison.

Il devra cependant se mesurer au double champion du monde, Francesco Bagnaia, qui semblait quelque peu déçu de ses performances lors des qualifications. Bagnaia, sur Ducati, prendra le départ juste derrière Espargaro, tandis que Brad Binder, sur KTM, complétera cette première ligne composée de motos de marques différentes, suivi de près par le jeune Pedro Acosta (Tech3), qui célèbre ses 20 ans ce samedi. Jorge Martin, actuellement leader du championnat avec une avance de 38 points sur Bagnaia, s’élancera depuis la sixième position après une chute lors des qualifications, en même temps que son coéquipier Franco Morbidelli (10e), les empêchant d’améliorer leur temps par la suite.

Les péripéties de Zarco

Quant aux pilotes français, leur situation laisse à désirer… À cause de résultats décevants durant les essais libres, Fabio Quartararo (Yamaha) et Johann Zarco (Honda) ont été contraints de passer par la Q1, ce qui les place en 17e et 18e positions sur la grille de départ. Zarco a connu des moments particulièrement difficiles, chutant à deux reprises, d’abord lors de la troisième séance d’essais libres puis durant la Q1, heureusement sans se blesser. Parmi les réussites, Fabio Di Giannantonio (VR46) et Raul Fernandez (Trackhouse) ont su tirer leur épingle du jeu durant la Q1 et s’assurent ainsi une départ respectivement en 5e et 7e positions.