Mondiaux: Riner absent, mais…

Mondiaux : Absence de Teddy Riner, mais impact significatif

La liste des judokas choisis pour représenter la France aux championnats du monde d’Abu Dhabi, qui débutent le 19 mai, a été rendue publique par l’organisation nationale de judo. Parmi les athlètes sélectionnés, la possibilité est ouverte à Teddy Riner de faire partie de l’équipe, à condition qu’il décide de participer.

L’année précédente, au sommet du judo mondial à Doha, l’équipe nationale française s’était illustrée en décrochant la deuxième place du tableau des médailles, juste derrière le Japon. En vue du prochain rendez-vous majeur qui se tiendra du 19 au 24 mai à Abu Dhabi, les athlètes français aspirent à égaler, voire surpasser, leur performance précédente. Toutefois, compte tenu du caractère spécial de cette année olympique, il est possible que certains des meilleurs combattants ne participent pas à l’événement. **Notamment, Teddy Riner, l’actuel champion du monde dans la catégorie des plus de 100kg, n’a pas été retenu dans la liste officielle présentée ce vendredi par la Fédération française de judo**. Cependant, ce judoka exceptionnel, fort de plusieurs médailles olympiques, pourrait potentiellement rejoindre l’équipe de dernière minute, dépendant des résultats qu’il obtiendra lors du Grand Slam de Douchanbé prévu ce dimanche.

À 29 ans, Riner est en route pour le Tadjikistan avec l’ambition de collecter un maximum de points qui lui permettraient d’améliorer son classement et ainsi de se positionner en tant que tête de série pour les Jeux Olympiques. Si sa performance s’avère insuffisante ou s’il juge nécessaire de participer à une compétition supplémentaire, une place au sein de l’équipe de France lui sera assurée.

Clarisse Agbegnenou en quête d’un septième sacre ?

Pendant ce temps, la formation française pour le championnat mondial compte huit hommes et neuf femmes, parmi lesquels se distinguent quatre judokates déjà qualifiées pour les Jeux Olympiques et qui portent d’importantes espérances de médailles. Nous avons Amandine Buchard, vice-championne olympique en activité en -52kg, et Clarisse Agbegnenou, détentrice du titre olympique, qui ambitionne de décrocher un septième titre mondial en -63kg. Marie-Eve Gahié, championne du monde 2019 en -70kg, et Madeleine Malonga, vice-championne olympique en titre en -78kg comptent également parmi ces athlètes de haut niveau. D’autres compétitrices françaises visent aussi le podium à ce championnat du monde, comme Blandine Pont, finaliste récente aux championnats européens en -48kg, Faïza Mokdar, victorieuse au dernier Tournoi de Paris en -57kg, Margaux Pinot, championne d’Europe 2020 en -70kg, Audrey Tcheuméo, fraîche championne d’Europe en -78kg, et Léa Fontaine, récemment montée sur le podium européen également en -78kg.

Pour ce qui est de la sélection masculine, elle inclut cinq judokas ayant déjà leur billet pour Paris 2024 : Luka Mkheidze, médaillé de bronze olympique en titre en -60kg, Walide Khyar, médaillé de bronze mondial en titre en -66kg, Jean-Joan Gaba, récemment médaillé de bronze européen en -73kg, Alpha Oumar Djalo, également médaillé de bronze européen en -81kg, et Maxime-Gaël Ngayap Hambou en -90kg. Les autres participants sélectionnés sont Romain Valadier-Picard, médaillé de bronze européen en -60kg, Daikii Bouba en -66kg, et Alexis Mathieu en -90kg.