Le choix fort de Teddy Riner

Teddy Riner fait un choix fort

Juste avant la révélation des matches pour les Championnats du monde de judo, Teddy Riner, compétiteur dans la division supérieure à 100 kg, a fait savoir qu’il n’allait pas participer à cette compétition mondiale prévue à Abu Dhabi. Le sportif tricolore, renonçant ainsi à la possibilité d’un douzième titre, choisit de se concentrer sur sa préparation en vue des prochains Jeux Olympiques prévus à Paris en 2024.

L’échéance de la compétition se rapprochant rapidement, les fervents supporteurs de Teddy Riner, âgé de 35 ans, commençaient à spéculer que, contre toutes attentes et malgré les rumeurs, leur champion favori avait en réalité prévu de se mettre à l’épreuve lors d’un événement majeur en amont des prochains Jeux Olympiques de Paris 2024. Cependant, cela ne se produira pas. Comme attendu par beaucoup, le héros français du judo ne prendra pas part aux Championnats du monde qui se tiennent du 19 au 24 mai à Abu Dhabi. À l’approche immédiate du tirage au sort, Riner a dissipé les doutes planant sur sa participation à l’événement, en déclarant qu’il ne concourrait pas.

Cette décision a été prise dans l’objectif de préserver au maximum ses chances de remporter la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Paris 2024 cet été, et ainsi augmenter les probabilités d’ajouter un titre supplémentaire à sa collection déjà impressionnante. De plus, d’un point de vue stratégique et comptable, même à la recherche d’un éventuel dixième titre de champion du monde, le double champion olympique à Rio et à Londres, qui s’était contenté du bronze il y a trois ans à Tokyo, n’avait pas grand intérêt à participer à l’évènement à Abu Dhabi.

Une qualification olympique presque assurée, malgré tout

Le fait que Riner ait remporté trois grandes victoires aux Grands Chelems de Paris, Antalya, et Douchanbé, assure à l’athlète originaire de Guadeloupe une position de tête de série pour les JO de Paris, ainsi qu’un parcours potentiellement plus aisé jusqu’aux quarts de finale du tournoi olympique. Ce, même en choisissant de ne pas participer aux Championnats du monde.

Cette absence aux Mondiaux est une aubaine pour Daniyl Zoubko, qui saisit l’opportunité pour rejoindre la sélection de dernière minute, bénéficiant de la vacance laissée par la figure emblématique du judo français. Avec 642 points d’avance sur le huitième du classement olympique, Riner n’est pas assuré de maintenir sa position dans le Top 8 d’ici les Jeux (il est actuellement quatrième), mais il s’en approche fortement. C’était notamment dans l’optique de consolider sa place parmi les huit premiers qu’avait été envisagée la participation de Riner aux Mondiaux, une option qui n’a finalement pas été retenue.