Mossely, le grand retour

Grand retour de Mossely : un événement à ne pas manquer

Plus d’onze mois se sont écoulés depuis sa dernière apparition sur le ring, où elle a subi une défaite par décision le 30 juin face à l’Irlandaise Harrington. Estelle Mossely, âgée de 31 ans, s’apprête à faire son grand retour dans l’arène. La médaillée d’or des Jeux Olympiques de Rio sera présente les 4, 6, 7 et 9 juin lors d’une compétition qui se tiendra à l’intérieur de la canopée du Westfield Forum des Halles, situé à Paris.

Estelle Mossely s’apprête à faire son grand retour sur le ring. Suite à son dernier abandon en octobre, on aurait pu croire que la boxeuse française de 31 ans aurait attendu jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024 (du 26 juillet au 11 août) avant de renfiler les gants. Cependant, elle va bénéficier d’une dernière occasion de monter sur le ring avant l’événement majeur que tous les athlètes français attendent avec impatience. Mossely participera à une compétition prévue du 4 au 9 juin, organisée sous la célèbre canopée du Westfield Forum des Halles, à Paris. Ce tournoi verra s’affronter des boxeurs de cinq pays différents, y compris la France.

Plus d’onze mois après sa dernière apparition, où elle avait été vaincue aux points par l’Irlandaise Kellie Harrington, actuelle championne olympique, lors des demi-finales des Jeux Européens le 30 juin passé, la championne de Rio retrouvera l’adversité en compétition. Elle aurait dû effectuer son retour le 18 octobre, également sous la canopée du Forum des Halles, mais une récente fracture du nez – sa deuxième en quelques mois, conséquence d’un coup reçu à l’entraînement – l’avait tenue écartée de l’évènement. Cet évènement avait notamment vu la participation de Sofiane Oumiha, Amina Zidani, Davina Michel, et Wassila Lkhadiri, tous qualifiés pour représenter la France aux JO de Paris 2024.

Une Barbie à l’image de Mossely

Dans cette perspective, Mossely, qui verra sa société s’occuper de l’organisation une fois de plus, espère cette fois-ci pouvoir participer sans contretemps. Originaire de Créteil, elle est attendue comme le fer de lance de la délégation française qui affrontera quatre autres nations lors de la compétition : l’Espagne, le Brésil, Trinité-et-Tobago et l’Algérie.

Il y a peu, Mossely est devenue la troisième sportive française à être honorée par une poupée Barbie à son image, rejoignant ainsi Laure Manaudou et Amandine Henry, respectivement en 2010 et 2020. « Avec cette poupée, mon désir est d’encourager les jeunes filles à croire qu’elles peuvent accomplir leurs rêves, qu’ils aspirent à la boxe ou à d’autres domaines de championnat », a-t-elle exprimé, fière de son succès aux Jeux de 2016.