Verhaeren
va quitter les Bleus pour Vingegaard et Van Aert

Verhaeren quitte les Bleus pour coacher Vingegaard et Van Aert

Lors d’un entretien accordé au journal L’Equipe, Jacco Verhaeren, qui occupe le rôle de directeur technique national de la fédération française de natation, a fait savoir qu’il se retirera de ses fonctions à la conclusion des prochains Jeux Olympiques. Il a révélé son intention de poursuivre sa carrière en embrassant le poste de manager sportif au sein de l’équipe de cyclisme Visma-Lease a Bike.

L’année précédente, il s’était engagé en tant que conseiller technique auprès de la formation Visma-Lease a Bike, tout en présidant aux destinées de l’équipe nationale française de natation en bassin et en milieu ouvert. Suit à l’échéance des Jeux Olympiques de Paris, Jacco Verhaeren recentrera ses activités sur un unique poste : il quittera ses fonctions au sein de la Fédération française de natation au profit d’une opportunité en tant que responsable sportif au sein de la formation cycliste néerlandaise, qui s’est illustrée en remportant les trois Grands Tours en 2023. Fort d’une expérience enrichissante en tant qu’entraîneur aux Pays-Bas (collaborant avec des noms comme Pieter van den Hoogenband, Inge de Bruijn, ou encore Ranomi Kromowidjojo) et en Australie (où il a engrangé d’importantes victoires de 2013 à 2020), le ressortissant néerlandais, âgé de 55 ans, avait choisi la France après les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021, animé par le désir de se réorienter vers un nouveau défi.

« Bien que peu familier avec le monde du vélo, la structure Visma-Lease a Bike est en quête d’un directeur, doté de la faculté de collaborer étroitement avec l’ensemble du personnel, les entraîneurs, tout en apportant une perspective nouvelle sur l’innovation », déclare-t-il dans un entretien accordé à L’Equipe. L’expertise technique du cyclisme me fait défaut, et il n’est pas question pour moi de prétendre établir la stratégie pour le Tour de France. Toutefois, forte est mon expérience dans la préparation des athlètes et mon appréhension de la haute performance. Curieux de nature, je suis tourné vers les challenges. Le secteur du vélo représente pour moi un espace inconnu, aux dynamiques commerciales et professionnelles distinctes de celles que je connais. »

Finir avec panache à Paris

Avant de pleinement s’immerger dans l’univers du cyclisme post-Jeux Olympiques, Jacco Verhaeren souligne sa pleine implication dans ses responsabilités actuelles auprès de la natation française à Paris. « Mon engagement envers les nageurs et le personnel de la fédération demeure total, question de principes. Je m’abstiendrai de me rendre sur le Tour de France, même pour une journée. Si je prends la parole aujourd’hui, c’est pour maintenir une transparence sur mes projets futurs, sans tromperie. L’atmosphère de confiance et le respect mutuel au sein de l’équipe m’imposent cette sincérité. »

Depuis son arrivée, la sélection tricolore a glané 16 médailles aux championnats du monde (sur trois éditions) en natation sportive et cinq autres en eau libre. Néanmoins, c’est véritablement aux Jeux de Paris 2024 que se porteront tous les regards, dans l’optique de clore ce chapitre sur une note d’excellence. Si Tokyo a vu Florent Manaudou se distinguer avec une médaille d’argent sur 50m, l’émergence du jeune Léon Marchand laisse présager un bilan bien plus éloquent pour le contingent français lors de la prochaine olympiade, à moins d’un imprévu.