O’Gara, le gros regret

Regret majeur d’O’Gara

Ce samedi soir, à l’issue d’un match qui s’est conclu par une défaite de son équipe contre Bordeaux-Bègles sur le score de 34 à 14, Ronan O’Gara, à la tête de l’équipe de La Rochelle, a exprimé ses regrets concernant le peu d’agressivité dont ses joueurs ont fait preuve.

Le Stade Rochelais connaît à nouveau des difficultés. Lors de la soirée de samedi, pour la 23ème journée du Top 14, l’équipe a subi une défaite sur le terrain de Bordeaux-Bègles, le score final affichant 34 à 14. La Rochelle se trouve actuellement à la sixième position dans le classement du championnat français de rugby. Suite à ce match, Ronan O’Gara, le manager de La Rochelle, a pris la parole.

Selon des déclarations recueillies par l’AFP, O’Gara a mis en lumière les lacunes de son équipe lors de cette confrontation : « **Si tu ne joues pas avec agressivité, tu ne peux prétendre à aucun succès. L’équipe la plus motivée a remporté la victoire**. Habituellement, notre force réside dans le jeu au sol, mais cette fois-ci, c’est Bordeaux qui a dominé dans cet aspect. Il est de mon devoir de féliciter Bordeaux. Nous devons nous concentrer davantage sur les contre-rucks. Mon rôle est de trouver trois ou quatre joueurs capables d’apporter un changement pour améliorer nos performances, mais actuellement, c’est compliqué. On avait pour ambition de jouer un match propre, mais sans agressivité, c’est impossible. »

« Frustrant et compliqué »

L’entraîneur irlandais a également adressé un message aux supporters qui avaient fait le déplacement jusqu’au stade de l’UBB : « C’est frustrant et complexe, surtout en considérant l’ambiance et le soutien des fans qui se sont déplacés. Je peux deviner leur ressenti ce soir, et il n’est sûrement pas positif. Cette rencontre était un derby, crucial pour nous. Nous avions eu une bonne préparation tout au long de la semaine, et l’énergie était au rendez-vous avant le début du match, mais l’essai encaissé juste avant la pause nous a beaucoup affectés. »

« J’ai l’impression que l’on a perdu par 60 points d’écart alors que le déficit n’était que de 20 points, sans compter toutes les erreurs que l’on a commises. » Avec une meilleure direction et davantage de précision, nous avons la possibilité de corriger ces erreurs à l’avenir. Je suis préoccupé, mais je dois mettre cela de côté dès demain matin. Je dois guider l’équipe pour les trois prochains matchs. Notre fierté a été atteinte, et il est essentiel de montrer un visage différent. Nous y parviendrons.