« J’en ai marre »: Mourad Boudjelal, c’est fini !

Mourad Boudjelal: « J’en ai marre », annonce sa fin

Mourad Boudjellal, qui a atteint l’âge de 63 ans et est mieux connu pour son rôle d’ex-président du Rugby Club Toulonnais, a pris la décision de se retirer de l’univers sportif, y compris de toute forme d’engagement médiatique ou institutionnel lié à ce secteur.

Mourad Boudjellal, figure emblématique du Rugby Club de Toulon et récent président de Hyères 83 FC, a décidé de mettre un terme à sa carrière dans le monde sportif. C’est pendant l’hiver 2021 que Boudjellal avait repris les rênes du club évoluant en National 2, toutefois, il a récemment décidé de se retirer, une décision probablement influencée par le départ de Nicolas Garrigues, son associé de toujours, suite au refus de la ville d’offrir davantage de soutien financier au club. Boudjellal, manifestement affecté par cet échec, a exprimé sa déception, en métaphore climatique : « Je n’ai pas été touché par un ouragan en Floride, mais j’en ai subi un en revenant », lors d’une interview accordée à Var-Matin.

Deux années ont passé depuis que Boudjellal a fait son entrée spectaculaire au Hyères FC, avec à ses côtés Nicolas Anelka en tant que directeur sportif. Ils partageaient la vision commune d’atteindre la Ligue 2 et de construire un stade pouvant accueillir 10 000 spectateurs. Malheureusement, ces projets n’ont pas abouti comme prévu, notamment après que Boudjellal a passé la présidence à Garrigues. Il regrette : « Nicolas avait de grandioses plans, incluant un coach de Ligue 1, impliquant la nécessité d’avoir des installations adequates. Pour avoir des prétentions, il faut pouvoir les justifier. Je trouve cela vraiment regrettable, d’autant que je pense que l’année prochaine aurait pu être la bonne ».

Boudjellal se retire définitivement du monde sportif

La décision de Mourad Boudjellal ne touche pas uniquement le Hyères FC. Il déclare envisager de se retirer complètement du monde sportif : « Vous ne me verrez plus jamais dans le monde du sport », ajoutant avoir trouvé une nouvelle passion dans l’édition : « Je m’éclate ! Je travaille depuis le 6ème arrondissement de Paris et je prends du plaisir à sortir des livres qui connaissent le succès. J’ai lancé la série West Fantasy qui se vend très bien et je m’apprête à publier Au chant des grenouilles, qui, je suis sûr, sera un hit. J’ai également de grands projets de coédition à l’international. »

Boudjellal, qui avait propulsé le RCT sur le toit de l’Europe avec trois victoires en Coupes d’Europe, a aussi décidé de mettre fin à sa chronique vidéo hebdomadaire pour Eurosport, Mourad de Toulon, en raison de sa volonté de se détacher de l’actualité rugbystique : « Ça m’oblige à suivre l’actualité du rugby. Je n’ai plus envie de le faire et je suis fatigué d’être constamment associé au rugby. »

Si Boudjellal a conduit Toulon vers des sommets inégalés, grâce notamment à des recrutements de premier ordre, le succès lui a moins souri dans le football. Que ce soit dans ses tentatives de racheter l’Olympique de Marseille ou en assumant la présidence de Hyères FC, qui reste ancré en National 2, son aventure dans le ballon rond a été moins fructueuse que celle sur les terrains de rugby.