Le PSG et Nantes au rendez-vous, Dijon garde espoir

PSG et Nantes victorieux, espoir maintenu pour Dijon

Ce mercredi, lors de la 25ème journée de la Liqui Moly Starligue, le Paris Saint-Germain et le FC Nantes, respectivement en tête du classement, ont tous deux remporté leurs matchs à l’extérieur. Pendant ce temps, en lutte pour le maintien, Dijon a réussi à obtenir un triomphe crucial sur le terrain de Créteil.

Suite à l’égalité observée entre Chambéry et Montpellier lors de l’inauguration, les actions se sont poursuivies ce mercredi pour la 25e session de Liqui Moly Starligue, voyant les leaders du classement creuser un écart. Le Paris Saint-Germain Handball a enregistré un 23e succès saisonnier en déplacement chez Cesson-Rennes (classé 10e), s’avançant davantage vers un énième sacre national avec une avance de trois points sur Nantes, alors qu’il reste cinq journées à jouer. Les Parisiens ont pris leur élan en fin de première période (12-13 à la mi-temps) et ont gardé le cap jusqu’au bout, grâce principalement à Elohim Prandi avec ses 6 buts et les 14 arrêts de Jannick Green (avec Molinié et Oppedisano ajoutant 5 buts chacun et Tabarand réalisant 11 arrêts pour l’équipe de Bretagne).

De son côté, Nantes a réussi à s’imposer 30-36 face à Saran, l’actuel premier au-dessus de la zone de relégation. Nantes, à l’instar du PSG, n’a pas maîtrisé le match du début à la fin, prenant l’avantage seulement à la 20e minute pour ensuite conforter leur domination en seconde période, tirés notamment par le binôme Thibaud Briet – Julien Bos, qui ont marqué 8 buts chacun (avec Oliveras inscrivant 9 buts pour Saran).

Partage des points entre Toulouse et St-Raphaël

En quatrième position, Toulouse a conclu un match nul 30-30 lors de sa visite à St-Raphaël (9e). La majorité du temps, le Fenix a mené le jeu, avant d’ê re rejoint dans les dernières minutes (28-28). Erwin Feuchtmann a converti un penalty à deux minutes et demi de la fin, égalisant pour Toulouse et aucun autre but n’a été marqué ensuite. Drevy Paschal a brillé avec 7 buts pour les locaux, alors que du côté de Toulouse, Ayyoub Abdi a inscrit 8 buts et Téodor Paul a réalisé 11 arrêts. De son côté, Aix, classé huitième, a arraché une victoire 31-32 sur le parquet de Chartres, rangé douzième, au terme d’une rencontre pleine de revirements.

Accusant un retard de quatre buts à 19 minutes de la conclusion, les joueurs provençaux ont renversé la situation dans les instants critiques, guidés notamment par les 10 buts d’Ian Tarrafeta. Pour finir, Dijon a gagné une bataille cruciale contre Créteil avec un score de 27-33. Affichant une remarquable performance en deuxième mi-temps (13-19), les Dijonnais sont maintenant devant Créteil, qui se retrouve en dernière position du tableau. Les deux équipes ont chacune 10 points, tandis que Saran, le premier club hors zone de relégation, en a 11.