Nantes entretient son rêve

Nantes poursuit son rêve d’expansion et de développement

Cinq jours après que le PSG n’ait pas réussi à s’imposer contre Nîmes, le club de Nantes a momentanément pris la tête du classement de la Liqui Moly Starligue en venant à bout d’Ivry sur le score de 33 à 28, lors du match d’ouverture de la 29e journée de championnat qui s’est déroulé jeudi soir. Le lendemain, vendredi, les Parisiens auront l’opportunité de reconquérir la première place du classement en jouant contre Créteil à l’extérieur.

Retourner de sa dernière expédition de l’année avec une victoire supplémentaire et espérer que le PSG trébuche à nouveau. Voilà le plan de Nantes en se rendant à Ivry, où l’équipe jouait non seulement pour la victoire mais aussi pour échapper à la relégation (tout comme Saran), juste avant le début de la 29e et pénultième journée de la Liqui Moly Starligue. La défaite du PSG le dimanche précédent (33-32) face à Nîmes, à domicile, alors qu’il avait été battu une seule fois jusqu’à ce moment de la saison, a, contre toute attente, ravivé la lutte pour le titre.

Ainsi, Nantes, qui semblait déjà se satisfaire d’une qualification pour la retour en Ligue des Champions la saison suivante, peut à présent aspirer à décrocher son premier titre de champion de France. Pour garder espoir le plus longtemps possible, les Nantais devaient continuer sur leur lancée en l’emportant contre Ivry.

Avelange Demouge, un symbole fort

Les joueurs de Nantes, grâce notamment à une excellente première mi-temps (menant 17-11 à la pause), n’ont pas manqué cette opportunité, avec cette victoire (la 25e de la saison) qui place provisoirement l’équipe en tête du classement, un point devant Paris, qui affrontera Créteil vendredi soir (20h00) pour un derby. Les Cristoliens sont sur une bonne dynamique, n’ayant pas perdu leurs trois derniers matchs (deux victoires et un nul). Si le PSG parvient à se remettre de sa défaite contre Nîmes en battant son voisin, le titre se décidera lors de l’ultime journée.

Et pour que Nantes soit couronné, il faudrait que le PSG subisse une nouvelle défaite à domicile contre Aix, à condition que Nantes remporte son match à domicile contre… Nîmes. Jeudi soir, le « H », emmené notamment par Théo Avelange Demouge (7 buts), l’une des figures clés de l’équipe en cette fin de saison, et Ignacio Biosca Garcia, brillant dans son rôle de gardien avec 15 arrêts, a prouvé qu’il était prêt à tout pour empêcher son rival de remporter un dixième titre de champion consécutif. Les amateurs de suspense ont de quoi se réjouir.