Metz prend une option pour les demies

Metz proche des demi-finales, prend option significative

Ce weekend, en affrontant le CSM Bucarest lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions, Metz a solidement posé les fondations d’une potentielle qualification. Avec un score final de 27 à 24 en faveur de l’équipe visiteuse, plusieurs joueuses se sont particulièrement distinguées sur le terrain. Parmi elles, la performance remarquable de la gardienne Hatadou Sako, ainsi que celle de Chloé Valentini et Sarah Bouktit, a été centrale dans cette victoire cruciale.

2024, une année charnière pour Metz en Champions League ? L’équipe des Dragonnes nourrit de grandes ambitions et met tout en œuvre pour transformer ces espoirs en réalités. Lors du match de quart de finale aller qui s’est tenu dimanche contre le CSM Bucarest, les joueuses en Jaune et Bleu ont livré une performance remarquable, s’offrant un avantage précieux pour le match retour prévu six jours plus tard sur leur propre terrain (24-27). Le succès de cette rencontre, elles le doivent en grande partie à l’implication de leurs internationales, qui ont pleinement joué leur rôle. La performance exceptionnelle de la gardienne Hatadou Sako, qui a réalisé pas moins de 9 arrêts en première mi-temps, est à souligner.

Sur le plan offensif, Chloé Valentini s’est illustrée en ne manquant aucun de ses sept tirs, devenant ainsi l’une des meilleures marqueuses de Metz aux côtés de Sarah Bouktit. Cette dernière, pivot de l’équipe, n’a raté son objectif qu’à une seule occasion. La Danoise Kristina Jorgensen a également brillé en trouvant le chemin des filets à sept reprises. Du côté adverse, la Roumaine Cristina Neagu s’est battue vaillamment, réussissant à déjouer neuf fois la défense française, bien que cela n’ait pas suffi à renverser la situation. La Française Grace Zaadi, championne olympique, bien qu’ayant marqué un seul but, a vu son match entaché par une exclusion temporaire de deux minutes. Laura Glauser, quant à elle, anciennement chez Metz, a défendu les couleurs de Bucarest en réalisant plusieurs arrêts significatifs.

Metz face à son passé douloureux contre Ferencvaros

Malgré une avance significative qui pourrait présager une qualification pour le Final 4 de la Ligue des Champions, les Dragonnes portent encore le poids de leur échec de l’année précédente. En effet, malgré un avantage de six buts en leur faveur, l’équipe dirigée par Emmanuel Mayonnade avait été éliminée au match retour par l’équipe hongroise de Ferencvaros, lors d’une rencontre qui s’était jouée aux Arènes. Par ailleurs, lors de l’autre quart de finale aller qui s’est déroulé ce dimanche, l’équipe allemande de Bietgheim s’est imposée face aux Danoises d’Odense avec un score de 30-26. Les championnes en titre, les Norvégiennes de Kristiansand, ont quant à elles subi une défaite face aux Hongroises de Gyor (30-23) la veille.