07:32

Défaite du PSG en demi-final de la Ligue des champions

Le rêve d’une nouvelle finale de Ligue des champions s’est envolé pour le PSG. Une semaine après s’être incliné 1-0 sur la pelouse du Signal Iduna Park, le club de la capitale en a été quitte pour un nouveau revers 1-0 au Parc des Princes. La faute à une tête victorieuse de Mats Hummels sur corner en début de seconde période. La faute également à un évident manque de réussite des troupes de Luis Enrique.

Le Paris Saint-Germain a vu son espoir de rejoindre à nouveau la finale de la Ligue des Champions s’évaporer hier soir après une défaite consécutive de 1-0 au Parc des Princes, une semaine après avoir subi le même sort contre le Borussia Dortmund au Signal Iduna Park. Une tête décisive de Mats Hummels sur corner en début de la seconde période a scellé le sort des Parisiens. Cette élimination est aussi marquée par un cruel manque de réussite offensive, souligné par l’entraîneur Luis Enrique.

En effet, tout comme lors du match aller, où l’équipe n’avait pas réussi à imposer son rythme, le PSG a semblé frappé par la malchance. Après que Kylian Mbappé et Achraf Hakimi aient chacun trouvé les poteaux lors du premier affrontement, cette malédiction s’est répétée de manière encore plus prononcée au retour, avec les Parisiens touchant les montants à quatre reprises en une seule mi-temps. Warren Zaïre-Emery a d’abord trouvé le poteau de près, suivi de près par Nuno Mendes, Kylian Mbappé, et Vitinha, dont les efforts pour renverser la situation ont été vains, leurs tirs étant cruellement repoussés par les montants. Cette série de malchances a contribué à l’élimination précoce du PSG, mettant fin à ses ambitions européennes pour cette saison.

Nasser Al-Khelaïfi déçu 

Nasser Al-Khelaïfi a exprimé sa déception et sa frustration face à la malchance qui a marqué les deux rencontres face à Dortmund, lorsqu’il s’est adressé aux médias après le match. « On est très triste, très déçus, on a emballé la fin de match, mais c’est le foot… Quatre fois les poteaux, la semaine dernière deux fois… Quelquefois le foot n’est pas juste », a-t-il déclaré, soulignant l’amère réalité d’un sport où la chance ne tourne pas toujours en faveur des méritants. Malgré cette frustration, il a fait preuve de sportivité en reconnaissant les mérites de l’adversaire : « Je pense qu’on méritait mieux, mais félicitations à Dortmund, ils l’ont mérité aussi sur les deux matchs. » Ces commentaires reflètent le sentiment d’injustice ressenti par le club parisien tout en reconnaissant la qualité de l’opposition.

Face à une défaite douloureuse et malchanceuse en Ligue des Champions, Nasser Al-Khelaïfi, le dirigeant du PSG, a pointé du doigt le manque de chance comme principal coupable de l’élimination de son équipe. « La chance. La chance. Quatre poteaux, je n’ai jamais vu ça, qu’est-ce qu’on peut dire…» a-t-il exprimé, marquant son incrédulité face à une telle série de malchances.

Luis Enrique, l’entraîneur du PSG, a partagé ce sentiment de tristesse et d’injustice lors de sa conférence de presse. « Le sentiment c’est de la tristesse, on n’a pas été inférieurs, si on additionne les deux matchs, on a six tirs sur le poteau, c’est parfois injuste le foot, on n’a pas marqué un but après avoir tiré 31 fois ce soir. Le foot n’a pas été juste sur l’aller et retour, mais le foot récompense celui qui marque et non pas celui qui tire sur le poteau. »

Par ailleurs, il a évoqué une sorte de fatalité divine pour expliquer l’échec de son équipe à transformer les occasions en buts. « La différence entre tirer sur le poteau et marquer, ça dépend du Saint-Esprit qui passait par là. Une grande malchance a touché Paris, les expected goals étaient de trois. Si une équipe a eu de la malchance ce soir, sans enlever de mérite à Dortmund, c’est le PSG et personne d’autre. » Cette série d’explications met en lumière le désarroi et la frustration du club face à cette élimination, soulignant une perception d’injustice face aux caprices du sort.