Brest a trouvé son stade pour la Ligue des champions

Brest accueille la Ligue des champions dans son stade

Face à l’incapacité de disputer ses matchs de niveau C1 sur son propre terrain en raison des exigences spécifiées par l’UEFA, le SB29 a identifié une alternative parfaitement adaptée.

La déception est grande pour le Stade Brestois qui ne verra pas l’ambiance des matchs de la Ligue des champions égayer le stade Francis-Le Blé lors de la prochaine saison. Malgré une performance remarquable qui les a vu se classer directement pour la compétition européenne la plus prestigieuse à l’issue de la 34ème et dernière journée de Ligue 1, en se plaçant dans le top 3 derrière les équipes de Paris et Monaco, le stade brestois s’est heurté à un obstacle majeur.

Le stade Francis-Le Blé, malgré toute son histoire et son importance pour le club, ne répond pas aux critères exigés par l’UEFA pour l’accueil des matchs de Ligue des champions, notamment en termes de normes de sécurité et de capacité. Cette réalité contraint donc le club à chercher des alternatives pour pouvoir participer à ce prestigieux rendez-vous du football européen.

Une solution pragmatique avec Guingamp

Bien que la décision ne soit pas encore officialisée, tout porte à croire que le Stade de Roudourou à Guingamp sera choisi comme alternative. L’annonce semble imminente, comme le laisse entendre François Cuillandre, le maire de Brest. Selon ses dires rapportés par France Bleu, la décision se précise et Guingamp serait le choix logique. « Ce sera le Roudourou a priori. J’ai eu le maire de Guingamp tout à l’heure au téléphone… »

Cette décision se veut être celle de la raison, selon le maire qui souligne que le stade de Guingamp est le plus proche de Brest, à un peu plus de 100 kilomètres, soit environ 1h15 en voiture. Cela représente une option bien plus pratique que celle de Rennes, qui se trouve à 250 km et presque 3 heures de route. Bien que le Stade de l’En-Avant à Guingamp dispose d’une capacité moindre par rapport au Roazhon Park de Rennes, avec 18 120 places contre 29 778, le choix de la proximité semble prévaloir pour des raisons logistiques et pratiques, même si cela pourrait affecter les recettes de billetterie du club brestois.