Bosse: « Il fallait que je me rattrape autre part »

Bosse sur son besoin de se rattraper dans d’autres domaines

Pierre-Ambroise Bosse a partagé avec Sport en France les moments clés de sa trajectoire professionnelle, incluant son triomphe lors des Jeux Olympiques, sa consécration mondiale en 2017, les éléments qui constituent la base de son succès, ainsi que des anecdotes concernant son chat.

Pierre-Ambroise Bosse, connu affectueusement sous l’acronyme « PAB », s’est ouvert lors d’un entretien pour Sport en France, partageant les instants phares de son parcours athlétique, y compris ses trois apparitions aux Jeux Olympiques. « Lorsque j’ai foulé pour la première fois le sol du stade olympique, je me suis trouvé quelque peu désarçonné, a-t-il révélé. C’était un défi de taille. Cela s’est passé à Londres, alors que je n’avais que 20 ans. (…) Le volume sonore, particulièrement dans d’aussi grandes enceintes, était véritablement saisissant. »

Au cours des Jeux de Rio, en 2016, Bosse a fini en quatrième position, juste derrière le Kenyan David Rudisha, l’Algérien Taoufik Makhloufi et l’Américain Clayton Murphy. « J’étais en deuxième position jusqu’à ce qu’à 30 mètres de l’arrivée, soudain, les circonstances m’ont dépassé, a-t-il remémoré. Malgré son classement tout juste au pied du podium, le coureur a conservé son indéfectible sens de l’humour, en adressant un clin d’œil à Rabs, son félin. « Imagine-toi en train de te diriger vers le frigo, tu l’ouvres, sort une bière et bois-la d’un trait pour moi », lançait-il avec un sourire en coin.

« Je n’ai jamais réussi à me conformer »

Bien qu’il n’ait pas rapporté de médaille olympique de Tokyo en 2021, le natif de Nantes, affilié au Lille Métropole Athlétisme, en garde de précieux souvenirs. « Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait des festivités, a-t-il exprimé. (…) Il y avait de la musique, des haut-parleurs, des gadgets partout ! (…) C’était ça, les JO pour moi, car ayant échoué dans ma discipline, il fallait bien que je trouve réconfort ailleurs ! » Ayant annoncé sa retraite le 26 décembre dernier, à l’âge de 31 ans seulement, il cite comme apogée de sa carrière le titre de champion du monde du 800 mètres qu’il a remporté à Londres en 2017, en 1’44’’67.

« Le secret a été de mettre en pratique tout ce que nous avions travaillé à l’entraînement et de le combiner à l’esprit d’équipe, a partagé Pierre-Ambroise Bosse. Il était essentiel de ne pas se prendre au sérieux de temps à autre. J’ai toujours fui les stéréotypes et je pense que c’est cette originalité qui a finalement joué en ma faveur. »

La télévision Sport en France peut être trouvée sur plusieurs plateformes comme Orange (174) | Bouygues (192) | FREE (190) | SFR (129) | CANAL+ (78 ou 109* et via myCANAL) | Molotov | MyTvchain | Samsung TV | Twitch | Youtube | Dailymotion | et sur l’Application Mobile via App Store & Google Play | www.sportenfrance.com. *À l’exception de la réception satellite