Tual
fait briller la France, Finot disqualifiée puis sacrée

Finot sacrée après disqualification, Tual illumine la France

Ce dimanche, la France s’est illustrée aux Championnats d’Europe d’athlétisme, grâce à l’exceptionnelle performance de Gabriel Tual et d’Alice Finot, qui ont tous deux remporté des médailles d’or. Pour Alice Finot, le chemin vers la victoire a été riche en émotions, connaissant des hauts et des bas avant que son titre ne soit confirmé de manière officielle.

Dimanche dernier, à Rome, lors des Championnats d’Europe d’athlétisme, l’équipe française nous a fait vivre des moments inoubliables. Dans cette fascinante capitale italienne, Gabriel Tual est devenu une légende en remportant le 800m, offrant ainsi à la France son premier titre dans cette épreuve. Contrairement à Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde en 2017, qui n’avait pas réussi à conquérir le titre européen et avait obtenu deux médailles de bronze, Gabriel Tual a brisé cette malédiction avec un impressionnant sprint en 1:44.87, devançant ainsi l’Espagnol Mohamed Attaoui (1:45.20) et l’Italien Catalin Tecuceanu (1:45.40).

La joie a été double pour Tual qui, après sa victoire et coiffé d’une mascotte, pensait avoir décroché une deuxième médaille d’or pour la France le même soir. Cependant, Alice Finot a vu sa victoire anéantie peu après, disqualifiée pour avoir mordu la ligne de son couloir. Toutefois, la fédération française d’athlétisme a introduit une réclamation qui s’est avérée payante puisque la Franc-Comtoise a finalement été proclamée championne d’Europe de sa spécialité en 9:16.22, devant l’Allemande Gesa Felicitas Krause (9:18.06) et la Britannique Elizabeth Bird (9:18.39), même si une contre-réclamation d’une concurrente pourrait encore intervenir.

Des performances remarquables et des médailles de bronze pour Guillemot et Guillaume

En 1500m féminin, Agathe Guillemot est montée sur la troisième marche du podium, laissant la victoire à l’Irlandaise Ciara Mageean. Lors de l’épreuve du triple saut, Ilionis Guillaume a brillé, décrochant une précieuse médaille de bronze pour la France. Elle s’est surpassée lors de son ultime tentative en ajoutant quinze centimètres à son meilleur saut personnel (14,43m), offrant ainsi une superbe performance qui pourrait inspirer ses compatriotes engagés le lendemain. Pablo Matéo sera, entre autres, à suivre en finale du 200m masculin, tandis que Rose Loga visera un exploit en finale du lancer de marteau.