Osaka: « Dans mon petit livre, j’ai écrit: ‘Je suis fière de toi' »

Osaka révèle: « Je suis fière de toi » écrit dans son petit livre

Dans une confrontation magnifique, Naomi Osaka a été surpassée par Iga Swiatek, mais cela ne l’a pas conduit à la déception. Bien au contraire, l’athlète japonaise exprimait une grande satisfaction concernant la qualité de sa performance sur le terrain.

Naomi Osaka a ressenti des émotions fortes après son match contre Iga Swiatek lors du deuxième tour de Roland-Garros, avec un score de 6-7 (1), 6-1, 7-5. Elle explique que, malgré la déception, c’était pour elle un des matchs les plus agréables qu’elle ait jamais joués. Les moments de tristesse post-rencontre ne révèlent pas un abattement mais sont plutôt le reflet de sa sensibilité naturelle.

Osaka admet qu’il y aurait matière à se lamenter, particulièrement en repensant au troisième set où elle était en avance avant de se voir rattrapée par la numéro une mondiale. Toutefois, elle précise qu’elle ne s’est pas laissée submerger par la pression et qu’elle prenait le jeu point par point, au point d’avoir parfois besoin de vérifier le score pour rester concentrée. Même dans la défaite, Osaka reste sans regret, évoquant un manque de conscience sur le moment qu’elle servait pour le match et l’occasion manquée de conclure la victoire.

Elle se remémore également, avec une certaine admiration, le moment passé enceinte à regarder Swiatek jouer, aspirant à l’affronter de nouveau. Elle souligne la différence de terrains entre elles, exprimant un désir de compétition sur une surface dure, qu’elle préfère.

Renouveau après la maternité ?

Bien que la terre battue ne soit pas le terrain prédilect de Osaka, sa performance impressionnante lors de ce match suggère qu’elle pourrait avoir atteint un nouveau niveau dans son jeu. Elle-même estime jouer mieux qu’avant, résultat d’un travail acharné sur des aspects précis de son jeu malgré des résultats précédemment décevants. Elle évoque avec humour la différence de performance par rapport à leur dernier duel à Miami en 2022, et son engagement à s’améliorer en prenant même des cours de ballet pour parfaire ses déplacements sur terre battue. Sa demande de participation à Rouen via une wild-card révèle également sa volonté de s’adapter et de performer sur cette surface.

Après une interruption de carrière d’un an, Osaka témoigne d’une certaine sérénité retrouvée. Consciente des défis relatifs à la santé mentale, elle partage son initiative personnelle de tenir un journal pour s’encourager, dans lequel elle a récemment noté sa fierté envers elle-même. Ce geste simple mais significatif marque pour elle une étape importante dans son parcours de bien-être personnel, loin de l’autocritique et des pensées négatives qui l’ont parfois accompagnée.

Ce retour marque ainsi un tournant pour Osaka, qui, au-delà des scores et des performances, semble avoir trouvé une nouvelle harmonie dans sa vie et sa carrière, fortifiée par l’expérience de la maternité et d’un travail introspectif.