14:58

Le plus grand rêve de Pourchaire : La F1

Lors d’un entretien accordé à l’AFP, Théo Pourchaire, le jeune pilote français de 20 ans, a exprimé son désir de piloter un jour en Formule 1, de préférence avec Sauber. Toutefois, il n’exclut pas une longue carrière en IndyCar, où il courra cette saison pour McLaren, si la F1 ne lui ouvre pas ses portes.

Une opportunité inattendue s’est présentée à Théo Pourchaire, et il l’a saisie sans hésiter. Réserviste chez Sauber en Formule 1, le champion du monde 2023 de Formule 2 a été recruté par McLaren pour remplacer David Malukas en IndyCar, le prestigieux championnat américain de monoplaces sur circuits ovales, routiers et urbains. Onzième de sa première course puis 24ème de la deuxième, il ne participera pas aux mythiques 500 miles d’Indianapolis le 26 mai, mais disputera toutes les autres courses de la saison, qui se terminera le 10 septembre. Cependant, le jeune pilote français n’abandonne pas son rêve de F1, étant toujours sous contrat avec Sauber. Il l’a confié lors de son entretien avec l’AFP ce jeudi.

« La F1, c’est mon plus grand rêve. Mais il doit y avoir des conditions », explique le natif de Grasse. « Je suis très bien ici en IndyCar. J’ai une équipe qui m’a offert une opportunité incroyable, qui m’aide énormément. C’est un championnat de très haut niveau. Concernant la F1, si c’est avec Sauber, dans la mesure où je suis toujours en contrat avec eux, ils ont la priorité. Donc s’ils me veulent, bien sûr que je ne dirai pas non. C’est un rêve mais ce n’est pas un choix simple. Si je n’ai pas de baquet en F1, ma priorité restera de rouler et donc de viser un championnat, peu importe lequel – j’espère l’IndyCar. »

Pourchaire : « Je pense avoir encore plusieurs possibilités pour accéder à la F1 »

Avec Sauber qui passera sous contrôle d’Audi à partir de 2026, année d’instauration d’une nouvelle réglementation technique, l’écurie a déjà recruté Nico Hülkenberg (36 ans) pour les trois prochaines saisons, mais le deuxième baquet reste vacant, avec les contrats de Valterri Bottas et Guanyu Zhou arrivant à leur terme en décembre. Rien ne garantit que l’un des deux ne sera pas prolongé, mais l’arrivée possible de Carlos Sainz Jr en provenance de Ferrari n’est pas exclue non plus. Où se situe Pourchaire dans ces discussions ? Le pilote français reste prudent quant à ses chances.

« Je ne sais pas si je suis vraiment intéressant pour eux malgré mon titre de Formule 2. Je ne peux pas leur en vouloir, c’est leur choix. De mon côté, je pense avoir encore plusieurs possibilités pour accéder à la F1. Je ne perds pas espoir. Mais si je venais à faire une carrière en IndyCar, ce serait déjà un rêve. J’ai tellement envie de gagner ici que je ne regretterais pas forcément de ne pas être en F1 », conclut-il. Pierre Gasly et Esteban Ocon pourraient bien être les seuls Français du paddock de F1 pendant encore quelque temps…