Esteban
Ocon-Alpine, l’énorme clash !

Esteban Ocon-Alpine: Enorme Clash Révélé!

Arrivant en dixième position à la fin du Grand Prix du Canada, Esteban Ocon n’a pas caché sa colère une fois la course terminée, déversant ouvertement son mécontentement sur son équipe.

Les tensions s’intensifient entre Esteban Ocon et son équipe Alpine suite à des événements survenus lors du Grand Prix du Canada ce weekend. Peu de temps après l’annonce que le pilote normand quitterait l’équipe en fin de saison, le climat est devenu encore plus orageux sur le circuit Gilles-Villeneuve, le tout exacerbé par des directives d’équipe controversées données à Ocon, âgé de 27 ans, vers la fin de la course.

Partant de la toute dernière place, Esteban Ocon a réalisé une remontée spectaculaire, se positionnant même devant Pierre Gasly, son coéquipier. Cependant, une consigne d’équipe lui demandant de laisser passer Gasly a provoqué une friction. Initialement, Ocon résista en envoyant un message d’irritation à son ingénieur de course, avant de finalement céder, en admettant qu’il était « trop gentil ».

Une conclusion amère

En définitive, Ocon a dû se satisfaire de la 10e place, juste derrière Gasly, permettant à Alpine de marquer des points avec ses deux voitures pour la première fois de l’année. Cette issue n’a cependant pas apaisé les frustrations d’Ocon. À chaud, il exprima son mécontentement à Canal+, soulignant la manière décevante dont les choses se déroulaient et critiquant l’équipe pour leur gestion. Malgré son travail acharné, particulièrement après avoir pris le départ en dernière position et pris tous les risques nécessaires, il se trouvait amer de voir son effort personnel relégué au second plan.

Deux semaines après avoir vivement réagi à Monaco suite à une collision entre ses pilotes, provoquée par Ocon, Bruno Famin, visiblement dans une démarche d’apaisement, a tenté de mettre en lumière les aspects positifs. Reconnaissant la réaction émotionnelle d’Ocon post-course comme compréhensible, il a préféré souligner l’aspect positif du résultat du weekend. Il a fait l’éloge des performances d’Ocon et Gasly, notant les défis auxquels ils ont été confrontés, notamment la décision de chausser les pneus slicks en premier avec Gasly et de ne pas s’arrêter lors de la première voiture de sécurité. Famin s’est montré satisfait de la gestion de la situation par les pilotes et par l’équipe entière, choisissant de se concentrer sur le travail accompli plutôt que sur les tensions internes.