Teddy Riner choisit le Tadjikistan

Teddy Riner opte pour le Tadjikistan

Ce dimanche, Teddy Riner, qui a déjà remporté cinq médailles aux Jeux Olympiques, participera au Grand Slam qui se tiendra à Douchanbé, au Tadjikistan. Cette compétition est un jalon important de son entraînement en préparation pour les prochains Jeux Olympiques de Paris.

Un mois après avoir triomphé au Grand Slam d’Antalya en Turquie, Teddy Riner s’apprête à se rendre au Tadjikistan vers la fin de cette semaine pour participer au Grand Slam de Douchanbé, qui a lieu dans la capitale de cette nation d’Asie centrale. Le judoka, cinq fois champion olympique, fait partie des deux seuls hommes de la sélection française pour cet événement, aux côtés de Walide Khyar, qui participe dans la catégorie des moins de 66kg. Quant à elle, Sarah-Léonie Cysique sera la seule représentante féminine de la France, concourant dans la catégorie des moins de 57kg.

« Le timing de ce Grand Chelem à Douchanbé est assez opportun car il n’y aura pas beaucoup d’autres compétitions par la suite. Juste après, nous aurons le Grand Chelem du Kazakhstan et ensuite les Championnats du monde. Dans le cadre de la préparation, cela s’organisait bien et Teddy était dans de bonnes dispositions. Entre le Kazakhstan et Douchanbé, nous avons opté pour Douchanbé », révèle Franck Chambily, son entraîneur, dans une interview accordée à L’Equipe.

Teddy Riner à la recherche d’une trentième victoire consécutive ?

Lors de sa compétition au Tadjikistan, Teddy Riner, qui a célébré ses 35 ans en début de mois, aura pour objectif de remporter une trentième victoire d’affilée. Depuis sa défaite en quarts de finale aux Jeux Olympiques de Tokyo en juillet 2021 face au Russe Tamerlan Bashaev, Riner n’a plus perdu de match. Bien qu’il ne domine pas toujours sa catégorie des plus de 100kg comme auparavant, illustré par sa finale contre le Russe Inal Tasoev lors des derniers championnats du monde (où ils avaient été déclarés co-champions du monde suite à une erreur arbitrale) ou encore sa finale contre le Japonais Tatsuru Saito à Antalya fin mars, Riner reste une figure prééminente de sa catégorie.

Cependant, du fait de la rareté de ses participations en compétition, le judoka se trouve actuellement au neuvième rang du classement olympique, à seulement 14 points de la huitième place. Cette dernière lui garantirait une position de tête de série pour les Jeux Olympiques, lui offrant ainsi un parcours potentiellement moins ardu. Une victoire ce dimanche en finale du tournoi lui rapporterait 1000 points, ce qui pourrait l’élever jusqu’à la deuxième place du classement, juste derrière Tasoev. Quant à la suite, bien que sa place au sein de l’équipe nationale pour les Championnats du monde d’Abu Dhabi le 23 mai lui soit assurée s’il le souhaite par la Fédération française de judo, sa participation est encore incertaine. Sa décision dépendra des résultats du Grand Slam de Douchanbé.