Retour gagnant pour Doumbè !

Doumbè réussit son retour

Comme prévu, Cédric Doumbè a remporté son combat par KO dès le premier round, lors du combat co-principal du Bellator Paris 2, qui s’est tenu vendredi soir à l’Accor Arena, en mettant fin au match contre l’Américain Jaleel Willis. Faisant une entrée remarquée dans l’arène avec un aspirateur sous le regard attentif de Victor Wembanyama, le Français a dominé, forçant l’intervention de l’arbitre pour mettre un terme au duel.

«Je promets un spectacle inoubliable, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’octogone». Cédric Doumbé avait prévenu que Jaleel Willis ne tiendrait pas plus d’un round face à lui. Connu sous le surnom de «The Best», Doumbé avait en outre assuré que Willis allait «se prendre un coup de poing monumental venu tout droit du Cameroun», parole qu’il a su tenir en battant l’Américain par KO dans le tout premier round, le vendredi soir à l’Accor Arena, lors du Bellator Paris Champions Series 2 où il était la vedette du co-main event de l’événement.

Deux mois seulement après une déception contre Baysangur «Baki» Chamsoudinov dans cette même enceinte de l’Accor Arena – combat interrompu par l’arbitre Marc Godard au troisième round à cause d’une blessure à un pied de Doumbé –, le combattant franco-camerounais était résolu à rectifier le tir et à immédiatement retrouver le chemin de la victoire. Il a effectivement réussi, en se montrant rapide dans son exécution (bien que pas autant que lors de sa victoire en neuf secondes face à Jordan Zebo au Zénith en octobre passé), laissant aucune ouverture à son adversaire du jour qui avait connu des défaites dans trois de ses quatre derniers combats. Willis, quant à lui, avait espéré pouvoir atteindre l’ancien roi du Glory suite à une pesée tendue la veille, sans succès.

Lorsque Pettis lance un défi à Doumbè en plein combat…

Devant les yeux attentifs de la superstar française de la NBA, Victor Wembanyama, l’Américain a échoué à atteindre son but, laissant plutôt Doumbé entamer son travail de démolition. Ce dernier a d’abord mis son adversaire au sol, avant de déchaîner sur lui une pluie de coups. Une situation insoutenable au point que l’arbitre n’a eu d’autre choix que de mettre un terme à l’affrontement, Willis étant complètement désorienté après avoir subi une série de puissants directs de celui qui fut multiple fois champion du monde en kick-boxing.

«J’avais un plan d’action. Je me suis entraîné sans relâche; un grand merci à mes coachs. Cela montre que l’effort finit toujours par payer», a exprimé Doumbé, visiblement satisfait, juste après le combat. Le champion était entré dans l’octogone en brandissant un aspirateur, une allusion humoristique à son combat précédent. Son prochain défi pourrait l’opposer à Anthony Pettis. Tout juste après la conclusion de son combat, l’Américain a fait irruption dans l’octogone en exprimant son désir de «se mesurer à Doumbé à Paris». «Il est fou», a réagi «The Best», prêt néanmoins à accepter ce challenge. «Pettis, tu es fini !», s’est écriée la foule, enchantée de revoir le sourire sur le visage de leur champion.