Toulon: Waisea ne sera pas regretté

Waisea non regretté à Toulon

En 2022, Waisea Nayacalevu, après avoir passé dix ans sous les couleurs du Stade Français Paris, a posé ses valises à Toulon. Cependant, son aventure au sein de la Rade s’achèvera cet été puisqu’il est prévu qu’il s’envole vers Sale pour poursuivre sa carrière. Bernard Lemaître, le président du Rugby Club Toulonnais, a exprimé qu’il ne ressent aucun regret concernant ce départ programmé.

L’aventure touche à sa fin. Waisea Nayacalevu, après une décennie sous les couleurs du Stade Français Paris, a décidé en 2022 de se lancer dans une nouvelle aventure avec Toulon. Cependant, malgré sa contribution au club avec sept essais en 29 matchs, l’ailier fidjien s’apprête à changer de cap. En fin de contrat avec le RCT, il va traverser la Manche pour rejoindre Sale en Angleterre cet été.

Ce changement d’air semble avoir été prévu, voire souhaité, par les responsables du club varois. Dans une entrevue avec le journal Le Figaro, Bernard Lemaître, propriétaire de l’équipe de Toulon, n’a pas hésité à exprimer sa déception concernant Nayacalevu. Selon lui, à 33 ans, le joueur n’a pas su retrouver la performance et l’attitude qu’il avait au Stade Français. Lemaître a déclaré se sentir « content pour lui qu’il ait trouvé un point de chute en Angleterre », ajoutant qu’il ne le regretterait pas en tant que joueur.

Lemaître critique le comportement de certains joueurs

Bernard Lemaître a aussi évoqué le comportement de quelques éléments au sein de l’équipe. Il admet comprendre les interrogations concernant le mode de vie de certains joueurs, mais insiste sur le fait que le RCT ne tolère aucune forme de laxisme. Il a cependant reconnu qu’au sein du club, comme dans toute équipe du Top 14, certains joueurs s’autorisent des libertés concernant la consommation d’alcool et de tabac. Il a révélé l’existence d’un lieu, dans l’enceinte même du Campus de cinq hectares et demi de Toulon, où des joueurs se regroupaient en secret pour fumer, soulignant qu’il s’agissait exclusivement de joueurs français.

Face à cette situation, Pierre Mignoni, faisant part de son mécontentement, a communiqué sur la décision de fermer cet espace afin de mettre fin à cette habitude. Malgré ces défis comportementaux, Toulon reste pleinement dans la course pour les phases finales, occupant la sixième place du classement avant la 23e journée de compétition.