« Haine cachée », Bru étale son désarroi

Haine cachée: Bru exprime son désarroi en profondeur

Suite à un différend survenu le 27 avril entre Philippe Tayeb et Yannick Bru, qui a conclu avec le dépôt d’une plainte par le dirigeant de l’Aviron Bayonnais, la réponse du directeur sportif de l’Union Bordeaux Bègles ne s’est pas faite attendre et a été formulée par le biais d’une déclaration émanant de l’avocat de ce dernier.

Un nouvel épisode s’ajoute à la saga opposant Philippe Tayeb à Yannick Bru. Cette affaire, qui fait suite à une altercation survenue le 27 avril, après une victoire de Bordeaux-Bègles sur le terrain du stade Jean-Dauger (34-15) pour la 22ème journée de Top 14, a connu de récents développements. Initialement, le président de l’Aviron a rapidement réagi en portant plainte pour «violences volontaires dans une enceinte sportive», tandis que le manager de l’UBB a choisi de s’exprimer via son avocat, Arnaud Dupin, qui a diffusé une déclaration à ce propos.

«Yannick Bru est profondément affecté par cette révélation soudaine d’une antagonisme dissimulé, nourri par son ami de plus de 25 ans, Philippe Tayeb. Bien qu’une rivalité sportive puisse exister, l’éthique du rugby et ses principes fondamentaux commandent un respect mutuel, surtout entre amis partageant une longue et riche histoire dans ce sport», est-il détaillé dans la communication.

Des allégations « diffamatoires et inadmissibles »

«Tout comme mon client, Yannick Bru, j’ai été informé par voie de presse de l’existence d’une plainte pénale à grand renfort de publicité. Ce type de démarche, souvent associé à une volonté de détourner l’attention des faiblesses de son propre dossier, est fréquent. Les attaques dirigées contre Yannick Bru sont diffamatoires et inadmissibles, et feront l’objet de procédures légales appropriées en temps voulu. Nous attendons avec calme les développements disciplinaires et judiciaires à venir», a ensuite déclaré l’avocat de Bru dans une note. «La dernière initiative de Monsieur Tayeb de se lancer dans une action en justice contre un associé du club n’a mené qu’à un fiasco… »

Il est clair que cette affaire est loin d’être close. Pour mémoire, suite à la victoire des Girondins à Bayonne, le manager de l’UBB se serait moqué de Tayeb et l’aurait légèrement tapoté sur la tête, tandis que Tayeb aurait refusé de lui serrer la main.