Ghezal: « Tout n’était pas parfait »

Ghezal critique : « Pas tout était parfait »

Dimanche dernier, suite à leur triomphe sur l’UBB avec un score de 22 à 18, le Stade Français, mené par Karim Ghezal, n’a pas caché son enthousiasme pour avoir brisé la chaîne de deux défaites successives.

Le point culminant de la 24e journée de Top 14 a été atteint ce dimanche soir, avec une victoire du Stade Français face à l’Union Bordeaux-Bègles sur un score de 22 à 18. Ce triomphe permet au club parisien de s’emparer de la deuxième place du classement dans le championnat de France, se positionnant juste au-dessus de l’UBB et s’approchant à grands pas d’une qualification directe pour les demi-finales. Cependant, le succès n’a pas été obtenu sans peine, les joueurs parisiens ayant dû affronter de sérieux défis jusqu’au dernier instant de la rencontre.

Au terme de ce match crucial, Karim Ghezal, le responsable technique du Stade Français, a exprimé son contentement, selon ce que rapporte L’Equipe. Il mentionne que son équipe s’est bien reprise après avoir essuyé deux défaites consécutives. Il déclare : « Nous avons livré une belle performance. Conscients ce matin (dimanche) de notre place parmi les six premiers, notre position finale reste à voir, mais cette victoire nous fait du bien. C’était un match palpitant, joué dans une ambiance vibrante. Nous aspirions à ce que l’on scande « ici c’est Paris »… Nous désirons revivre ce moment. Notre objectif était de démarrer le match sur le même rythme que la seconde mi-temps contre Bayonne (victoire 28-24). Bien sûr, tout n’était pas impeccable, nous en sommes conscients mais nous comptons y travailler. Le bilan est positif. »

Macalou : « Nous avons affiché plus d’agressivité que dans nos précédentes sorties »

Sekou Macalou, jouant en troisième ligne pour le Stade Français, a lui aussi partagé son ressenti : « Ce match revêtait une importance capitale, nous étions déterminés à prouver que nos deux dernières défaites (contre Clermont et Toulouse) n’étaient que des accidents de parcours. Il nous reste deux matchs. Nous allons retrousser nos manches. (…). Nous avons joué avec plus d’agressivité qu’à l’accoutumée. Nous tenions à démontrer que notre place est méritée. L’essentiel, c’est la victoire. »

Il ne reste plus maintenant que deux journées de matchs réguliers dans ce Top 14 avant d’entrer dans la phase finale du tournoi. Au début juin, le Stade Français affrontera le Castres Olympique sur son terrain, puis recevra le RC Toulon, une semaine après.